La télévision sur le téléphone portable : aménagements interactionnels et normativité en action - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2012

La télévision sur le téléphone portable : aménagements interactionnels et normativité en action

Résumé

The aim of our research project is to analyse the uses of television on the mobile phone in the city of Rennes, in France and in the city of Timisoara, in Romania. In this research, the uses of television on the mobile phone are studied in their relation to the contexts and situations to which they are adjusted. The comparative approach between France and Romania allows us to include in the analysis the "anthropological dimension" of these uses.This article aims to analyse the influence of social environment on the uses of television on mobile phones in public places : How these uses are they in-formed by social norms ? How people integrate their uses of television on mobile phones in their pre-existing socio-cultural environment? What tensions, new standards and new deviations emerge with this new socio-technical system? We specify that by " institutional Environment " we understand "a stable environment of thoughts, conceptions, representations and meanings which are those of no one; it's about the " objective spirit "whose supports are the practices, habits, customs, and institutions (...) of a society "(from de Fornel, and Quéré, 1999, p. 28). This includes standards and social norms holds for fair, beliefs and representations. (Quéré, 1982, p. 83). To explore these issues and examine the social situations in which communication occurs, we were inspired by a Palo-Alto Method described by Bateson and Ruesch (1988, p. 312). We included several aspects in the analysis: - the perception of the perception of the other; -The position of each participant and his status as observer or reporter; - the identification of rules and roles in this situation.These directions of analysis allowed us to explore the practical conditions of use of television on mobile phones in public. Our analysis in based on the video recordings of the uses in public transport. The recording device articulates two views and combines a pair of glasses-camera (subjective camera worn by the users) and another camera that films the interaction with the system from a wider point of view. Based on this methodology, our approach try to identify the influence of the institutional environment, therefore, seen as a set of standards for the behaviour and try to analyse the operations and procedures by which this environment is maintained and renewed, in and for the action.Two types of confrontations will be subject to analysis in this article. On a horizontal axis, we shall examine the negotiations set by the user of television on the mobile phone in a situation of co-presence: how does he negotiate his meeting with the Other? What strategies and interactional arrangements does he build? Uses in the public will be discussed by focusing on ways users participate to the social coordination. On a vertical axis, we shall examine the confrontations with the inherited practices and norms as they occur in situations of use in public space. By focusing our analysis on the "manners" - the ritual performance of users in a situation - we will show that the new anthropological norms settle into a pre-normalized and pre-formed world. Our analysis shows that television on the mobile phone is accompanied by the emergence of new norms and new deviations. It is appropriate then to consider the question of " the inexhaustible multiplicity of reality in its creation of new " (Noyer, 2006), the infinite changes - creations, deinstitutionalizations - re-institutionalizations (Castoriadis). What makes and allows the new social norms and forms to continuously emerge?Without claiming having the answer, we hypothesize that it is our "organizational competence" (Garfinkel, 2007), which makes us able to constantly invent new social norms. But what will be chosen as the new social accepted use of television on mobile phones in the city of Rennes, in France will not be suitable for the city of Timisoara in Romania. This paper aims to show that the understanding of emerging uses of mobile ICT in the public requires to go beyond conventional approaches, and to integrate a more pragmatic perspective: the practices and choices between different types of cultural practices are closely articulated to situations and resources presents in socially constructed environments, which configure this uses. Compared to traditional models of media use, our approach extends the skills of the user. As a user- acting in a situation, the skills of the user are not only technical skills but also communication skills. These skills are related to the situation and the context of use where collective and individual conventions are formed.
Notre projet de recherche porte sur la télévision sur le téléphone portable dans la ville de Rennes en France et dans la ville de Timisoara, en Roumanie. Dans cette recherche, les usages de la télévision sur le téléphone portable sont saisis dans leur rapport aux contextes et aux situations auxquels ils sont ajustés. L'entrée par une approche comparative entre la France et la Roumanie, nous permet d'inclure dans l'analyse la dimension anthropologique trop souvent occultée de ces usages.Cet article vise à déceler l'emprise de l'environnement socialement " institué " sur les usages de la télévision sur le téléphone portable dans l'espace public. De quelles façons ces usages sont-ils façonnés par les conventions collectives ? Comment les acteurs intègrent leur usage de la télévision sur le téléphone portable aux allant de soi socio-culturels ? Quelles tensions par rapport aux normes anthropologiques partagées se donne à voir dans l'usage qu'ils font de la télévision dans l'espace public ? Quelles nouvelles normes et nouvelles déviances émergent avec ce nouveau dispositif socio-technique ? Précisons que par environnement institué nous comprenons " un environnement stable de pensées, de conceptions, de représentations et de significations qui ne sont celles de personne, bref d'un " esprit objectif " dont les supports sont les pratiques, les us et coutumes, (...) les institutions d'une société " (de Fornel, & Quéré, 1999, p. 28). Il s'agit donc des normes tenues pour justes, des croyances et des figurations " (Quéré , 1982, p. 83).Pour creuser ces problématiques et étudier les situations d'usage manifestes d'un point de vue communicationnel, il s'agira à l'instar de Bateson et Ruesch (1988, p. 312) d'inclure dans l'analyse plusieurs aspects : - la " perception de la perception de l'autre ", ou l'établissement d'une unité de communication - la position de chaque participant et sa fonction d'observateur et de rapporteur - l'identification des règles propres à une situation sociale - l'identification des rôles dans cette situation. En vue de ceci, nous allons explorer les conditions pratiques des usages de la télévision sur le téléphone portable dans l'espace public en basant notre argumentation, sur les enregistrements vidéo des pratiques situées dans les transports en commun. Le dispositif d'enregistrement retenu articule deux prises de vue et associe une paire de lunettes-camera (camera subjective, portée par les usagers) et une autre camera, qui filme l'interaction avec le système d'un point de vue plus large. Sur la base de ce dispositif méthodologique, nous essayerons de repérer l'emprise de la dimension instituée et institutionnalisante de l'environnement vu comme donc comme un ensemble de normes ou de repères pour le comportement et d'interroger les opérations et les procédures par lesquelles cet environnement se maintient et se renouvèle dans et pour l'agir.Deux types de confrontations feront l'objet de l'analyse dans cet article. Sur un axe horizontal, nous interrogerons les négociations mises en place par l'usager de la télévision sur le téléphone portable en situation de co-présence : comment négocie t'il sa rencontre avec l'Autre, participant comme lui à l'espace public ? Quelles stratégies d'aménagements interactionnels met-il en place ? Les usages dans l'espace public ont été ainsi envisagés sous l'angle de la rencontre et de l'altérité mais aussi sous l'angle des " fluidités en co-présence " (Joseph, 1984) en portant l'attention sur les manières dans les usagers participent à la coordination sociale et à la gestion des distances interpersonnelles. Sur un axe plus vertical, nous interrogerons les confrontations avec les pratiques et normes déjà-là telles qu'elles se manifestent dans des situations d'usage dans l'espace public. En focalisant notre analyse sur les " manières " - les performances rituelles des usagers en situation -nous montrerons que les nouvelles normes anthropologiques s'installent d'emblée dans un univers de relations pré-formées, et pré-normées. Notre analyse montrera que la télévision sur le téléphone portable s'accompagne de l'émergence de nouvelles normes et de nouvelles déviances. Se pose alors, de manière sous-jacente, la question " de l'inépuisable multiplicité du réel en sa création de nouveau" (Noyer, 2006)) des infinies altérations - créations, désinstitutionalisations - re-institutionnalisations (Castoriadis). Qu'est ce qui fait que de nouvelles normes et formes sociales émergent en permanence ?Sans prétendre pourvoir y répondre nous avancerons l'hypothèse que c'est notre " compétence organisationnelle " (Garfinkel , 2007) qui fait que nous soyons capables d'inventer en permanence de nouvelles normes. Or, celle qui sera choisie comme nouvelle norme de bon usage de la télévision sur le téléphone portable dans la ville de Rennes, en France ne sera pas adaptée pour la ville de Timisoara en Roumanie. Notre article vise ainsi à montrer à quel point la compréhension des usages émergents des TIC mobiles dans l'espace public nécessite de dépasser les approches classiques sur les médias et leur réception, et d'intégrer une perspective davantage pragmatiste : les pratiques et les arbitrages entre différents types de pratiques culturelles sont étroitement articulés à des situations et des ressources présentes dans les environnements socialement construits, qui configurent en amont ces usages.Par rapport aux modèles traditionnels de l'usager des médias, notre acception élargit le champ des compétences de l'usager. En tant que usager-agissant en situation, les compétences qu'il met en œuvre sont des compétences lui permettant une certaine maîtrise du dispositif technique mais également des compétences communicationnelles liées à la situation, au contexte d'usage où se nouent et se tissent des normes et conventions individuelles et collectives.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00840687 , version 1 (02-07-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00840687 , version 1

Citer

Marcela Patrascu. La télévision sur le téléphone portable : aménagements interactionnels et normativité en action. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. ⟨hal-00840687⟩
170 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More