Invisible et indicible dans Cría cuervos (1975) de Carlos Saura - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue L'Âge d'or Année : 2012

Invisible et indicible dans Cría cuervos (1975) de Carlos Saura

Résumé

En la película Cría Cuervos (1975) de Carlos Saura, la música, que interviene muy poco desde un punto de vista cuantitativo, representa sin embargo un papel central en la narración cinematográfica. Entre las tres obras de repertorio que constituyen la única música de la película, una canción, Porque te vas, compuesta por José Luis Perales e interpretada por Jeanette, impregna la obra con sus cuatro ocurrencias. Esta melodía cumple múltiples funciones narrativas y estéticas en su relación con la imagen, unas funciones que descubren distintos “estratos” invisibles en el relato fílmico. La canción revela la interioridad de Ana, la joven protagonista, que es incapaz de formular sus sentimientos reprimidos. Por otra parte, las difusiones de la canción crean un recorrido narrativo en la obra, invisible a primera vista y que la música desvela. Por fin, Porque te vas permite la revelación del punto de vista disimulado del enunciador fílmico, que se descubre en la última ocurrencia extradiegética.
Résumé : Dans le film Cría Cuervos (1975) de Carlos Saura, la musique qui intervient très peu d'un point de vue quantitatif tient cependant un rôle primordial au sein de la narration cinématographique. Parmi les trois morceaux de répertoire qui constituent l'unique matière musicale du film, une chanson, Porque te vas, composée par José Luis Perales et interprétée par Jeanette, imprègne l'oeuvre de ses quatre occurrences. Cette mélodie remplit de multiples fonctions narratives et esthétiques dans son rapport à l'image qui permettent de mettre au jour différentes « strates » invisibles dans le récit filmique. Elle révèle l'intériorité d'Ana, la jeune protagoniste, qui est incapable de formuler ses sentiments refoulés. Par ailleurs, les citations de la chanson créent un parcours narratif particulier au sein de l'oeuvre, invisible à première vue, qui permet de mettre en place un récit second constitué par les différentes séquences que « balise » la musique. Enfin, la chanson permet de révéler le point de vue dissimulé de l'énonciateur filmique qui est dévoilé par la toute dernière occurrence extradiégétique. Mots clés : Carlos Saura – musique vocale – chanson – narration – esthétique – Cría cuervos – Porque te vas.
Fichier principal
Vignette du fichier
InvisibleetindicibleMarianne_Bloch-Robin.pdf (266.12 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-01257987 , version 1 (05-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01257987 , version 1

Citer

Marianne Bloch-Robin. Invisible et indicible dans Cría cuervos (1975) de Carlos Saura. L'Âge d'or, 2012, Images dans le monde ibérique et ibéro-américain, 5, http://lisaa.u-pem.fr/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&file=fileadmin/fichiers/LISAA/l_age_d_or/Age-d_or-5/Bloch-Robin.pdf&t=1453827555&hash=d86b284785af7ac93e4ebad3edd36fafe4ca2eff. ⟨hal-01257987⟩
59 Consultations
233 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More