Le basilic de Nicandre, Thériaques, 396-410 : caractéristiques et essai d’identification - Université de Lille Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2006

Le basilic de Nicandre, Thériaques, 396-410 : caractéristiques et essai d’identification

Résumé

Le basilic décrit par Nicandre n’ayant rien du monstre signalé plus tard par Pline l’Ancien, on peut subodorer que les toutes premières notices relatives à ce reptile étaient plutôt raisonnables et que ce n’est que dans un second temps que des éléments merveilleux sont intervenus pour modifier l’image de cet animal. Il n’est d’ailleurs pas impossible que certains de ces éléments soient issus d’une réception fautive de l’extrait de Nicandre. Une tentative d’identification de cet ophidien aboutit à la conclusion qu’il est probablement issu de la combinaison des caractéristiques de plusieurs espèces réelles, mais qu’un vipéridé comme Echis pyramidum p. se révèle un des candidats les plus intéressants.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01653825 , version 1 (01-12-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01653825 , version 1

Citer

Sébastien Barbara. Le basilic de Nicandre, Thériaques, 396-410 : caractéristiques et essai d’identification . Christophe CUSSET. Musa docta. Recherches sur la poésie scientifique dans l’Antiquité, Presses Universitaires de Saint-Etienne, 2006, Mémoires du Centre Jean Palerne 30. ⟨hal-01653825⟩
151 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More