Le défaut de mucus intestinal, nouvelle cible thérapeutique

Résumé : Agents pathogènes, pH acide de l’estomac, agressions physiques et chimiques... Le mucus est la première barrière entre la lumière intestinale et les cellules de l’hôte. Ce filtre semi-perméable indispensable est constitué majoritairement d’eau et de mucines gélifiantes. De récents travaux ont montré qu’il est possible de renforcer ce mucus, qui est altéré dans de nombreuses pathologies digestives, en augmentant les interactions entre ses mucines. Ces résultats ouvrent de nouvelles pistes de recherche contre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et d’autres pathologies des muqueuses sécrétoires.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02177985
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : mardi 9 juillet 2019 - 14:43:19
Dernière modification le : mercredi 10 juillet 2019 - 01:03:24

Identifiants

  • HAL Id : hal-02177985, version 1

Collections

Citation

Jean-Luc Desseyn. Le défaut de mucus intestinal, nouvelle cible thérapeutique. Biofutur, 2016, Biofutur, 372, p. 40-45. ⟨hal-02177985⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12