Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Le "renforcement des compétences institutionnelles" de l’État afghan. Enjeux de pouvoir d’une démarche qui se veut technique

Résumé : Qu’il s’agisse d’actions d’urgence ou de programmes de développement, l’aide humanitaire se donne en principe pour mission de soulager les souffrances des personnes les plus vulnérables dans le monde. Or, les récipiendaires de l’aide n’en sont pas toujours les seuls « bénéficiaires ». Factions armées, gouvernements nationaux ou locaux, clans, réseaux criminels, organisations internationales ou encore bailleurs de fonds institutionnels peuvent de façon concomitante voir leurs intérêts satisfaits via l’action humanitaire. Le plus souvent, les bénéficiaires ne sont de surcroît que peu associés aux actions censées les servir, au point qu’ils peuvent apparaître comme des impensés de l’action humanitaire. Dans une perspective interdisciplinaire croisant les regards des chercheurs et des acteurs humanitaires, le présent ouvrage aborde donc la pluralité des figures des bénéficiaires. Il met ainsi parfois à jour certains des effets pervers de l’action humanitaire.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02555509
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : lundi 27 avril 2020 - 12:37:44
Dernière modification le : mardi 28 avril 2020 - 01:43:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-02555509, version 1

Collections

Citation

Giulia Scalettaris. Le "renforcement des compétences institutionnelles" de l’État afghan. Enjeux de pouvoir d’une démarche qui se veut technique. Ribemont, Thomas. Figures des bénéficiaires dans l’action humanitaire. À la croisée des regards et des disciplines, Presses de la Sorbonne Nouvelle, pp.105-120, 2016. ⟨hal-02555509⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10