Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Comment des grands patrons deviennent « experts d’Etat »

Résumé : La question de l’influence politique des élites économiques soulève, depuis quelques années, de vives controverses dans le champ académique, en particulier aux Etats-Unis. Certains affirment que ces élites ont une très grande influence politique et que celle-ci ne se dément pas au cours de la période récente (Domhoff 2013). D’autres prétendent au contraire qu’elles sont aujourd’hui politiquement inefficaces, car elles sont non seulement devenues fragmentées, mais se sont également démobilisées dans la mesure où elles auraient fini par gagner, dans les années 1980-90, leurs principaux combats politiques (Mizruchi 2013). Comment dépasser ces contradictions ? Nous proposons dans cette communication d’aborder la question de l’influence politique sous l’angle de la participation à la production des politiques publiques. Nous nous intéressons plus précisément aux mécanismes sociaux qui permettent à certains dirigeants d’acquérir la légitimité nécessaire à la participation aux processus de production des politiques publiques. Nous inspirant de la notion d’inner circle (Useem 1984), nous proposons d’analyser les trajectoires et les réseaux des dirigeants économiques qui jouent un rôle éminent d’« experts d’Etat », à partir de l’étude d’instances de consultation prestigieuses telles que l’Académie des sciences morales et politiques et de commissions ad hoc. Comment des dirigeants économiques en arrivent-ils à être consultés sur les politiques publiques ? A partir de quels critères sont-ils sélectionnés ? Sur quelles formes de statut repose ce classement symbolique qui confère à des dirigeants économiques l’autorité de conseiller les gouvernements en matière de politique publique ? Nous suggérons que ce classement symbolique repose sur deux principales formes de statut. La première, liée au monde économique, renvoie au statut social acquis en tant que dirigeant de grands groupes. La seconde, liée à l’espace social constitué des fondations, think tanks et groupes de réflexion politique, concerne le statut acquis en tant que dirigeant et membre de ces organisations. Cette seconde forme de statut leur permet de convertir une légitimité acquise dans le monde économique en une légitimité politique, qui les autorise à parler non plus seulement au nom des entreprises, mais également au nom du bien commun. Nous illustrons ces arguments à partir de données prosopographiques et d’indicateurs de statut social mesurés à partir de réseaux de co-affiliation dans ces différents mondes sociaux.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02562127
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : lundi 4 mai 2020 - 14:22:03
Dernière modification le : mardi 5 mai 2020 - 01:37:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-02562127, version 1

Collections

Citation

Catherine Comet. Comment des grands patrons deviennent « experts d’Etat ». Congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS), 2019, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-02562127⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

25