Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Quand les juges s’en mêlent. Justice et violence dans la démobilisation des groupes paramilitaires colombiens

Résumé : L’engagement de négociations à partir de 2003 entre le gouvernement colombien et les groupes paramilitaires en vue de la démobilisation de ces derniers a profondément transformé le rapport des institutions judiciaires à la violence organisée. En effet, les pourparlers et le processus de démobilisation qui s’est ensuivi ont été marqués par la réaffirmation de la part des magistrats placés au sommet de la hiérarchie judiciaire de leurs prérogatives dans le traitement des groupes armés. Plus largement, on a assisté au positionnement de la justice en tant qu’instance incontournable de qualification de la violence et de détermination des responsabilités dans les exactions commises durant le conflit armé. Alors que de fortes pressions existaient en faveur d’une solution qui aurait favorisé la stabilisation de la situation politique, les juges ont investi le registre du dévoilement, pour mettre au jour les collusions qui avaient sous-tendu la violence paramilitaire. Cette redéfinition du rôle de la justice découle d’une tendance à la judiciarisation du jeu politique qui s’inscrit dans une durée plus longue que celle de ce processus.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03152066
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : jeudi 25 février 2021 - 11:44:55
Dernière modification le : vendredi 26 février 2021 - 03:25:12

Identifiants

Collections

Citation

Jacobo Grajales. Quand les juges s’en mêlent. Justice et violence dans la démobilisation des groupes paramilitaires colombiens. Critique internationale, 2016, Critique internationale, 70 (1), pp.117-136. ⟨10.3917/crii.070.0117⟩. ⟨hal-03152066⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9