Rationaliser l’informel ? Le porte-à-porte au parti socialiste lors des élections municipales de 2014 - Université de Lille Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2018

Rationaliser l’informel ? Le porte-à-porte au parti socialiste lors des élections municipales de 2014

Résumé

Les pratiques de campagne, par-delà leur grande variété et inventivité, ne sont pas un univers de pure fluidité. C’est tout l’intérêt de la notion de répertoire que de le montrer (Desrumaux, Lefebvre, 2016 et Tilly, 1984). Le choix des techniques de campagne, plutôt stable dans le temps, se fait sur la base de la préférence pour la familiarité mais sous contraintes (les manières de faire campagne dépendent dans une large mesure des ressources des candidats). Le recours au porte-à-porte présuppose ainsi de fortes ressources militantes et une bonne connaissance et maîtrise du territoire (Schnapper, 2017). Pratique routinisée, il appartient au répertoire de campagne traditionnel en France, même s’il est inégalement pratiqué localement. Partie intégrante du folklore électoral, cette technique qui met en scène le candidat ou le militant en posture d’écoute et d’humilité fait néanmoins l’objet d’un renouveau depuis les années 2000. La valorisation de la « proximité », la montée de l’abste...
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03204994 , version 1 (22-04-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03204994 , version 1

Citer

Remi Lefebvre. Rationaliser l’informel ? Le porte-à-porte au parti socialiste lors des élections municipales de 2014. Lévêque, Sandrine; Taiclet, Anne-France. À la conquête des villes. Sociologie politique des élections municipales de 2014 en France, Presses universitaires du Septentrion, pp.183-208, 2018. ⟨hal-03204994⟩
18 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More