Origines et impacts des hyper-utilisateurs et hyper-utilisatrices en cyberdémocratie. Le cas du pétitionnement en ligne - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté Année : 2021

Origines et impacts des hyper-utilisateurs et hyper-utilisatrices en cyberdémocratie. Le cas du pétitionnement en ligne

Résumé

One of the most well-known characteristics of these platforms is the highly unequal distribution of levels of engagement among people using citizen participation websites (e-forums, online petitioning sites, etc.): while the majority of users participate very little, a small minority, often referred to as “power users”, contribute a great deal. This minority is understudied in the current body of research on participation in e-democracy; this article aims to fill this gap. Using a unique observational dataset of hundreds of thousands of people using an online petitions platform, we will show that the amount of free time, as well as the fact of having had a positive first contact with the site, are factors conditioning becoming a power user. We will also show that “power users” are more effective than regular users in their collective mobilization efforts, but that their interests differ considerably from those of the majority who use these sites less intensively. Overall, this means that these small groups have a powerful and distorting influence on these sites.
La répartition fortement inégale des niveaux d’engagement entre personnes utilisant les sites web de participation citoyenne (e-forums, sites de pétitionnement en ligne, etc.) est l’une des caractéristiques les plus connues de ces plateformes : alors que la majorité de leurs membres n’y participe que très peu, une petite minorité, souvent qualifiée d’« hyper-utilisatrice » (power users), y contribue abondamment. Cette minorité est sous-étudiée dans le corpus actuel de recherches portant sur la participation en cyberdémocratie ; cet article vise à combler cette lacune. En nous appuyant sur un jeu de données observationnelles unique, portant sur des centaines de milliers de personnes utilisant une plateforme de pétitions en ligne, nous montrerons que la quantité de temps libre, ainsi que le fait d’avoir eu un premier contact positif avec le site, sont des facteurs en favorisant un usage intensif. Nous montrerons également que les « hyper- utilisateurs et utilisatrices » sont plus efficaces que les membres habituels de ces sites dans leurs entreprises de mobilisation collective, mais que leurs centres d’intérêt diffèrent considérablement de ceux de la majorité utilisant moins intensivement ces sites. Cela signifie, globalement, que ces petits groupes exercent une puissante influence sur ces sites, avec un effet de distorsion à la clé.
Fichier principal
Vignette du fichier
art3DPP3_FRANCAIS 3 SEPT 2020SIP3A1B2H7N1T1_relu_envoyéJBPmpFS3ps.pdf (484.71 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03242840 , version 1 (31-05-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03242840 , version 1

Citer

Jonathan Bright, Jean-Benoit Pilet, Thomas Soubiran, Sandra Bermudez. Origines et impacts des hyper-utilisateurs et hyper-utilisatrices en cyberdémocratie. Le cas du pétitionnement en ligne. Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, 2021, Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, 28, pp.125-149. ⟨hal-03242840⟩
24 Consultations
21 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More