Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

L’inclusion politique au prisme du corporatisme syndical cocalero au Tropique de Cochabamba, Bolivie

Résumé : Cette contribution interroge les modalités d’inclusion politique dans le tropique de Cochabamba, région rurale bolivienne productrice de coca, au climat social pacifié depuis l’investiture d’Evo Morales en 2006. Cette inclusion est aujourd’hui conditionnée à l’exercice d’une activité économique, la culture de coca, dont la production est étroitement encadrée par l’organisation syndicale. Ce corporatisme économique est à la fois le fruit de l’héritage de la réforme agraire de 1953 et de la progressive politisation des organisations sociales dans les années 1990, qui ont permis à l’organisation syndicale d’accumuler un ensemble de ressources symboliques, politiques et institutionnelles et de construire une quasi-hégémonie politique dans le tropique. Cette assise territoriale n’est pas sans générer d’importantes frontières politiques à l’inclusion. Elle révèle également les tensions susceptibles d’habiter la relation entre syndicats et État, souvent invisibilisées du fait des controverses toujours tenaces qui alimentent la production de coca.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03275429
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : jeudi 1 juillet 2021 - 09:56:40
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 03:36:47

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Romain Busnel. L’inclusion politique au prisme du corporatisme syndical cocalero au Tropique de Cochabamba, Bolivie. Cahiers des Amériques latines, 2018, Cahiers des Amériques Latines, 86, pp.127-144. ⟨10.4000/cal.8371⟩. ⟨hal-03275429⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

6