Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Effets des variations du volume plasmatique sur les concentrations de lactate et leur cinétique de récupération après des exercices maximaux et supramaximaux

Résumé : Objectif Corriger les concentrations de lactate mesurées dans le compartiment sanguin, après des exercices maximal et supramaximal, en tenant compte des variations transitoires de volume plasmatique induites par ce type d'exercices. Comparer les cinétiques de récupération du lactate, calculées à partir des concentrations de lactate mesurées dans le compartiment sanguin, aux cinétiques calculées à partir des concentrations de lactate corrigées. Matériels et méthodes Huit sujets adultes, de sexe masculin, réalisent un exercice incrémental et maximal permettant la mesure de la puissance maximale aérobie et un exercice supramaximal exhaustif à 120% de cette puissance. Avant les épreuves, immédiatement après l'arrêt de l'exercice et aux 2e, 5e, 12e et 30e minutes de récupération, des échantillons sanguins veineux sont prélevés afin de mesurer les concentrations de lactate plasmatique et d'hémoglobine, et de calculer l'hématocrite. Ces deux derniers paramètres permettent d'estimer les variations du volume plasmatique. Le taux de récupération du lactate (%min−1) est calculé entre la concentration de lactate maximale et la concentration à la 12e minute de récupération. Les concentrations de lactate lors de la récupération, ainsi que le taux de récupération du lactate, sont alors corrigés en tenant compte des variations du volume plasmatique. Résultats Les valeurs maximales de diminution du volume plasmatique sont de 18,7 ± 2,6% pour l'exercice maximal et de 17,2 ± 3,5% pour l'exercice supramaximal. Les concentrations maximales de lactate mesurées lors de l'exercice maximal (20%) et de l'exercice supramaximal (15%) sont significativement supérieures (p < 0,05) aux valeurs corrigées. Il en est de même du taux de récupération du lactate calculé pour l'exercice maximal (10%) et pour l'exercice supramaximal (11%). Conclusion Cette étude souligne l'intérêt de tenir compte des variations du volume plasmatique pour interpréter les concentrations de lactate et leur cinétique lors de la récupération après des exercices maximal ou supramaximal.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03432388
Contributeur : LillOA Université de Lille Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 17 novembre 2021 - 11:28:33
Dernière modification le : mercredi 23 mars 2022 - 15:51:23

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Serge Berthoin, Patrick Pelayo, Georges Baquet, G. Marais, H. Robin. Effets des variations du volume plasmatique sur les concentrations de lactate et leur cinétique de récupération après des exercices maximaux et supramaximaux. Science & Sports, Elsevier 2000, Science & Sports, 15 (1), pp.31-39. ⟨10.1016/s0765-1597(00)88000-4⟩. ⟨hal-03432388⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9