Visites de reprise pour pathologies ostéoarticulaires ou troubles mentaux en Hauts-de-France : populations concernées, actions réalisées et facteurs liés à la décision d’inaptitude - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement Année : 2021

Visites de reprise pour pathologies ostéoarticulaires ou troubles mentaux en Hauts-de-France : populations concernées, actions réalisées et facteurs liés à la décision d’inaptitude

Résumé

This study objective was to describe, considering the French legal framework and current practices, the completed actions and the occupational health services resources mobilized during the reinstatement visit, and identify the unfit to work decision associated factors, in particular in case of musculoskeletal and mental health diseases.MethodThe data were collected during the « Remain at work » cross sectional study from March to April 2019 in the Hauts-de-France regional occupational health services. The questionnaires were filled by the occupational health doctors for every worker seen in a reinstatement visit after a sick leave absence longer than 30 days.ResultsIn total, 5032 questionnaires completed by 208 doctors were analysed. The reinstatement visit after a sick leave absence longer than 30 days concluded to an unfit to work decision for 12.3% of all the workers, but it was 21.7% when the sick leave cause was a mental health problem (16.1% of total sick leave) and 10.5% when it was a musculoskeletal disease (56.3% of total sick leave). Factors significantly associated with inability at work in case of a mental health disease were: being an employment obligation recipient, the disease professional origin, a long term sick leave, working in a 50 or less employees company and being exposed to psychological pressure. In case of musculoskeletal disease, these factors were being 50 years old or more, the “clerk/service worker” status, a long term sick leave, being an employment obligation recipient, working in the construction industry and time constraints.ConclusionThe implementation and evaluation of a “return to work plan” are needed to improve job retention.
Cette étude visait à décrire, dans le contexte de la législation et des pratiques actuelles en France, les mesures mises en œuvre et les ressources mobilisées par les services de santé au travail lors des visites de reprise, et à identifier les facteurs en lien avec les décisions d’inaptitudes, en particulier pour les pathologies ostéoarticulaires et les troubles mentaux.MéthodeLes données sont issues de l’étude transversale « Maintien dans l’emploi », s’étant déroulée en mars et avril 2019, dans les services de santé au travail des Hauts-de-France. Le questionnaire était complété par les médecins du travail pour tout salarié vu en visite de reprise après un arrêt de travail d’au moins 30 jours.RésultatsAu total, 5032 questionnaires complétés par 208 médecins du travail ont été analysés. La visite de reprise après un arrêt d’au moins 30 jours se concluait par une inaptitude du salarié au poste de travail dans 12,3 % des cas, mais 21,7 % en cas d’arrêt de travail pour des troubles mentaux (représentant 16,1 % des arrêts) et de 10,5 % en cas d’atteintes du système ostéoarticulaire (56,3 % des arrêts). Les facteurs associés significativement à une inaptitude faisant suite à un arrêt de travail pour troubles mentaux étaient : être bénéficiaire d’une obligation d’emploi, avoir un trouble d’origine professionnelle, une durée d’arrêt importante, travailler dans une entreprise de moins de 50 salariés et être exposé à la pression psychologique ; lors d’atteintes du système ostéoarticulaire, ces facteurs étaient l’âge supérieur ou égal à 50 ans, le statut employé, une durée d’arrêt de travail importante, être bénéficiaire d’une obligation d’emploi, travailler dans le secteur construction et la présence de contraintes horaires.ConclusionLa mise en place et l’évaluation de plans de retour au travail sont nécessaires pour améliorer le maintien en emploi.

Domaines

Droit
Fichier principal
Vignette du fichier
S1775878521000151.pdf (303.7 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03433122 , version 1 (22-08-2023)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale

Identifiants

Citer

F. Franz, M. Surquin, Sophie Fantoni Quinton, A. Leroyer. Visites de reprise pour pathologies ostéoarticulaires ou troubles mentaux en Hauts-de-France : populations concernées, actions réalisées et facteurs liés à la décision d’inaptitude. Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement, 2021, Archives des Maladies Professionnelles et de l'Environnement, 82 (4), pp.410-424. ⟨10.1016/j.admp.2021.01.003⟩. ⟨hal-03433122⟩
32 Consultations
6 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More