Perception of Acceptability and Usability of a Modified Cognitive Interview in the Evaluation of Police Training in France - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Journal of Police and Criminal Psychology Année : 2021

Perception of Acceptability and Usability of a Modified Cognitive Interview in the Evaluation of Police Training in France

Résumé

Since the 1980s, a large body of research has proven the superiority of enhanced or modified cognitive interviews over the standard interviews used by police officers around the world. Although the cognitive interview is well grounded in theory and has proven practical value, this tool is not always used by police officers. The objective of the present study was to measure the various dimensions of Nielsen's 1993 acceptability model and thus understand what prevents police officers in [country name redacted] from using a modified cognitive interview. We recruited 23 police officers who had an average of ~20 years of police force experience, and trained them for at least two days in how to perform a modified cognitive interview. We measured the modified cognitive interview’s social acceptability, compatibility and usability at different time points during the training. Our results showed that (i) a modified cognitive interview is socially acceptable, (ii) environmental conditions and time constraints appears to be crucial facilitating or blocking factors, and (ii) the usability of the modified cognitive interview’s components is variable. These findings may be of value in improving police training.
Depuis les années 1980, de nombreuses de recherche ont montré la supériorité de l'entretien cognitif amélioré ou de versions modifiées comparativement aux entretiens habituellement réalisés par les enquêteurs de police. Bien que l'entretien cognitif soit bien ancré dans la théorie et ait prouvé sa valeur pratique, cet outil n'est pas toujours utilisé par les policiers. L'objectif de la présente étude était de mesurer les différentes dimensions du modèle d'acceptabilité de Nielsen de 1993 et de comprendre ainsi ce qui empêche des officiers de police en France, d'utiliser un entretien cognitif modifié. Nous avons recruté 23 officiers de police qui avaient en moyenne ~20 ans d'expérience dans les forces de police, et nous les avons formés pendant au moins deux jours à la réalisation d'un entretien cognitif modifié. Nous avons mesuré l'acceptabilité sociale, la compatibilité et la facilité d'utilisation de l'entretien cognitif modifié à différents moments de la formation. Nos résultats montrent que (i) l'entretien cognitif modifié est socialement acceptable, (ii) les conditions environnementales et les contraintes de temps semblent être des facteurs cruciaux de facilitation ou de blocage, et (ii) la facilité d'utilisation des composantes de l'entretien cognitif modifié est variable. Ces résultats pourraient trouver une utilité pour améliorer la formation des policiers.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03658545 , version 1 (04-05-2022)

Identifiants

Citer

Maite Brunel, Céline Launay, Morgan Hermant, Jacques Py. Perception of Acceptability and Usability of a Modified Cognitive Interview in the Evaluation of Police Training in France. Journal of Police and Criminal Psychology, 2021, Journal of Police and Criminal Psychology, 37 (1), pp.38-48. ⟨10.1007/s11896-020-09416-9⟩. ⟨hal-03658545⟩
41 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More