Négocier collectivement les salaires en entreprise : quels effets de la (non-)mobilisation des salarié·es ? - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Travail et Emploi Année : 2022

Négocier collectivement les salaires en entreprise : quels effets de la (non-)mobilisation des salarié·es ?

Résumé

This article deals with wage negotiations in companies in contemporary France, based on statistical analyses of the REPONSE survey (Relations professionnelles et négociations d’entreprise). An original contribution to a growing body of French and English literature, it examines the ways in which employees negotiate (or do not) on this subject with their employers, and whether mobilizing themselves has an influence on the outcome of negotiations. First, the article shows that formalized and collective wage negotiation appears to be completely absent from many companies. Based on responses to an open question put to management and employee representatives, it sheds light on the reasons given by both sides to explain the absence of such negotiations and underlines the importance of the lack of employee mobilization, but also of the refusal of some management to negotiate. Secondly, the contribution shows that when employees mobilize through petitions, walkouts, strikes or demonstrations at the time of these negotiations, management considers that, without these negotiations, its decision on salary increases would have been different than when they did not mobilize.
Cet article porte sur les négociations salariales en entreprise dans la France contemporaine, à partir d’exploitations statistiques de l’enquête REPONSE (Relations professionnelles et négociations d’entreprise). S’inscrivant au sein d’une vaste littérature française et internationale, qu’il ne s’agit pas de recenser mais de compléter de manière originale, il interroge les prises que se donnent (ou non) les salarié·es pour négocier à ce sujet avec leurs employeur·ses, et si le fait de se mobiliser influe sur l’issue des négociations. En premier lieu, il montre que la négociation formalisée et collective des rémunérations est complètement absente de nombreux établissements. À partir d’un recodage de réponses à une question ouverte posée aux représentant·es des directions et des salarié·es, l’article éclaire les raisons énoncées par les un·es et les autres pour expliquer l’absence de tenue de ces négociations et souligne l’importance de la non-mobilisation des salarié·es mais aussi du refus d’une partie des directions de négocier. S’intéressant dans un second temps aux situations où il y a, au contraire, négociation, la contribution montre que lorsque les salarié·es se mobilisent par des pétitions, débrayages, grèves ou manifestations au moment de ces négociations, la direction déclare beaucoup plus souvent dans ce cas plutôt que dans celui où il n’y a pas eu de mobilisation que, sans ces négociations, sa décision sur les salaires aurait été différente.
Fichier principal
Vignette du fichier
Travail_Emploi_Blavier_Pelisse_2022.pdf (799.1 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03887461 , version 1 (06-12-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03887461 , version 1

Citer

Pierre Blavier, Jérôme Pélisse. Négocier collectivement les salaires en entreprise : quels effets de la (non-)mobilisation des salarié·es ?. Travail et Emploi, 2022, Travail et Emploi, 164-165, pp.111-136. ⟨hal-03887461⟩
76 Consultations
16 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More