Effets du diabète de type 1 sans complication sur le métabolisme du monoxyde d’azote, le stress oxydant et l’hémodynamique musculaire à l’exercice - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2020

Effets du diabète de type 1 sans complication sur le métabolisme du monoxyde d’azote, le stress oxydant et l’hémodynamique musculaire à l’exercice

Jean-Francois Gossens
  • Fonction : Auteur

Résumé

Introduction : La dysfonction endothéliale précoce constitue un des facteurs de risques dans le développement des complications micro- et macrovasculaires dans le diabète de type 1 (DT1). Les mécanismes sous-jacents à cette dysfonction endothéliale restent peu connus et ce, particulièrement à l’exercice, stimulus physiologique de la vie quotidienne. Notre objectif était d’élucider les mécanismes impliqués dans les troubles de la vasoréactivité musculaire lors d’un exercice maximal chez des adultes DT1 indemnes de complications. Méthodes : Vingt-trois adultes DT1 (HbA1c:7,8±1,5%) appariés (notamment sur niveau d’activité physique) à 23 adultes non diabétiques réalisaient une épreuve d’effort maximale sur ergocycle. Lors de celle-ci, nous mesurions la vasoréactivité musculaire (NIRS) et des molécules impliquées dans le métabolisme du monoxyde d’azote (NO) (L-Arginine, ADMA, nitrites, nitrates, RXNO) et le stress oxydant (malondyaldéhyde, 8-F2-Isoprostane, produits d’oxydation fluorés, carboxyméthyl-lysine, protéines, superoxyde dismutase, glutathion péroxydase et réductase, statut antioxydant total, acide urique, Vitamines C et E, thiols libres totaux) (prélèvements sanguins avant, à l’arrêt immédiat de l’effort et après 15 min de récupération). Résultats : Une hypoperfusion relative musculaire, reflétée par une moindre augmentation de l'hémoglobine totale, est notable au cours de l’exercice maximal à partir de 50%VO2max chez les patients vs. contrôles (P<0,001). La concentration en L-arginine, substrat de la synthèse du NO est significativement diminuée chez les patients au cours de l’exercice (effet groupe, P<0,05). Les marqueurs du stress oxydant étudiés ne sont pas différents entre les groupes, mis à part pour l’antioxydant, acide urique, qui est diminué chez les patients vs. contrôles (38,42±8,00 vs. 46,61±9,95mg/L, effet groupe, P<0.01). Discussion : Les patients présentent une réduction du volume sanguin musculaire à l’exercice. Cette altération s’accompagne, dès le début de l’exercice, d’une moindre disponibilité en L-arginine et en acide urique, qui pourraient refléter respectivement une moindre production de NO et une inactivation accrue du NO produit
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04050082 , version 1 (28-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04050082 , version 1

Citer

Elodie Lespagnol, Sémah Tagougui, Martin Feelisch, Regis Matran, Patrice Maboudou, et al.. Effets du diabète de type 1 sans complication sur le métabolisme du monoxyde d’azote, le stress oxydant et l’hémodynamique musculaire à l’exercice. Congrès de la Société Francophone du Diabète, Société Francophone du Diabète, Mar 2020, Bruxelles, France. ⟨hal-04050082⟩
45 Consultations
2 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More