Moment optimal pour la réduction du taux basal d'insuline pour prévenir l'hypoglycémie durant l'exercice physique chez les adultes atteints du diabète de type 1 utilisant une pompe à insuline (Résultats préliminaires) - Université de Lille Accéder directement au contenu
Poster De Conférence Année : 2019

Moment optimal pour la réduction du taux basal d'insuline pour prévenir l'hypoglycémie durant l'exercice physique chez les adultes atteints du diabète de type 1 utilisant une pompe à insuline (Résultats préliminaires)

Résumé

Introduction : Nous avons montré que la réduction du débit basal d’insuline (-80%) 40-min avant l’exercice est insuffisante pour réduire le temps passé en hypoglycémie mais permet de différer la survenue des hypoglycémies (Roy-Fleming et al. 2018. Diabetes&Metabolism). L’objectif de ce travail est d’étudier si une réduction plus précoce du débit basal d’insuline (-80%), 90-min avant l’exercice, permet une meilleure prévention des hypoglycémies. Nous testons également si la baisse de la vasodilatation musculaire (moindre perfusion) secondaire à la baisse de l’insulinémie est associée à la réduction du temps passé en hypoglycémie. Méthodes : À 2-reprises, les participants ont effectué un exercice aérobie et ce, 240-min après un déjeuner standardisé. Dans un ordre aléatoire, le taux de base a été réduit de 80% soit 40-min (T-40) ou 90-min (T-40) avant l’exercice. Les glycémies veineuses ont été mesurées toutes les 10-min durant l’exercice. Au repos puis pendant l’exercice, l’hémodynamique musculaire est mesurée de façon continue par la spectroscopie dans le proche infrarouge (NIRS). Résultats : La stratégie T-90-min pourrait atténuer le risque d’hypoglycémie pendant l’exercice. En effet, la diminution des glycémies pendant l'exercice semble plus importante pour T-40 vs T-90-min (-2,3±3,2 mmol/L vs. -0,78±1,9 mmol/L respectivement; p=0,09). Cette tendance est confirmée par le test ANOVA à mesures répétées qui montre un effet interaction (valeurs de glycémies durant l’exercice × type de stratégie) significatif (p=0,01). Cependant, contrairement à notre hypothèse, l’estimation de la perfusion musculaire locale mesurée par la NIRS montre des résultats comparables entre les 2-stratégies. Discussion : Nos résultats préliminaires chez 13 patients DbT1 montrent une tendance d’une moindre baisse de glycémie à l’exercice avec une réduction du taux d’insuline basale de 80% 90-min qu’avec une réduction identique mise en place 40-min avant l’exercice. Cette tendance ne semble pas liée à une baisse de perfusion musculaire locale.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04050154 , version 1 (29-03-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04050154 , version 1

Citer

Sémah Tagougui, Lauret Legault, Elsa Heyman, Virginie Messier, Corinne Supere, et al.. Moment optimal pour la réduction du taux basal d'insuline pour prévenir l'hypoglycémie durant l'exercice physique chez les adultes atteints du diabète de type 1 utilisant une pompe à insuline (Résultats préliminaires). Congrès de la Société Francophone du Diabète, Mar 2019, MARSEILLE, France. ⟨hal-04050154⟩
19 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More