La norme d'internalité et le stéréotype de beauté - Université de Lille Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2011

The norm of internality and the beauty stereotype

La norme d'internalité et le stéréotype de beauté

Résumé

The evaluation of people is intrinsically linked to the contemporary organization of work, the tools used by evaluators and the norms and values in force. In the current societal context, several observations can be made that shape practices. Management methods have changed and are now more focused on profitability than on the adaptation of people. The resulting changes in the organization of work lead to "transhumance" and mobility of employees for whom the evaluation processes follow one another. The loyalty of the worker to the company (once valued) and working in the same position throughout his or her professional life are no longer possible. Selection methods must adapt to these changes. In parallel to these changes, the individual is placed at the heart of evaluation practices (liberalism) and is encouraged to provide proof of his or her skills, abilities and excellence. In this double logic of management and elimination through excellence, evaluators retain, consciously or not, normative or even stereotypical evaluation criteria that can become discriminating. Formally, recruitment is understood as "a process composed of different phases during which one (or more) evaluator(s) will assess the match between one (or more) candidate(s) and a position" (Desrumaux, 2005, p. 165). While it is accepted that all recruitment must be based on the use of valid methods and on an objective and rational approach by the evaluator, the human judgment activity, inserted in a managerial logic, is inevitably influenced by normative and/or stereotypical information. In this chapter, we will review the work that has highlighted the impact of the internality norm on professional judgments. Whether normative information related to internality is confronted with valid information or not, the results indicate a very strong effect of this norm which, according to more recent work, is based on two components of social value (social desirability and social utility). From the perspective of studying the joint effects of norms and stereotypes, we will present the effects of the physical appearance stereotype on judgments based on job levels and job type traits.
L’évaluation des personnes est intrinsèquement liée à l’organisation contemporaine du travail, aux outils utilisés par les évaluateurs et aux normes et valeurs en vigueur. Dans le contexte sociétal actuel, plusieurs constats peuvent être établis et modèlent les pratiques. Les modes de gestion ont changé visant davantage la rentabilité que l’adaptation des personnes. Les changements consécutifs d’organisation du travail entraînent des phénomènes de « transhumance » et de mobilité des salariés pour qui les processus d’évaluation se succèdent. La fidélité du travailleur à l’entreprise (autrefois valorisée) et le travail sur un même poste tout au long de la vie professionnelle ne sont plus envisageables. Les méthodes de sélection doivent s’adapter à ces évolutions. Parallélement à ces changements, l’individu se trouve placé au cœur des pratiques évaluatives (libéralisme) et est encouragé à fournir la preuve de ses compétences, de ses capacités, de son excellence. Dans cette double logique de gestion et d’élimination par l’excellence, les évaluateurs retiennent, consciemment ou non, des critères d’évaluation normatifs voir stéréotypiques qui peuvent devenir discriminants. Formellement, le recrutement est appréhendé comme « un processus composé de différentes phases au cours desquelles un (ou plusieurs) évaluateur(s) va (vont) estimer la correspondance entre un (ou plusieurs) candidat(s) et un poste » (Desrumaux, 2005, p. 165). Or, s’il est admis que tout recrutement doit reposer sur l’utilisation de méthodes valides et sur une démarche objective et rationnelle de l’évaluateur, l’activité de jugement humaine, insérée dans une logique gestionnaire, est inévitablement influencée par des informations normatives et/ou stéréotypiques. Dans ce chapitre, nous passerons en revue les travaux qui ont mis en évidence l’impact de la norme d’internalité sur les jugements professionnels. Que les informations normatives liées à l’internalité soient confrontées à des informations valides ou non, les résultats indiquent un effet très solide de cette norme qui s’appuie selon des travaux plus récents sur deux composantes de la valeur sociale (la désirabilité sociale et l’utilité sociale). Dans une perspective d’étude des effets conjoints des normes et des stéréotypes, nous présenterons les effets du stéréotype lié à l’apparence physique sur les jugements en fonction des niveaux de postes et des caractères typés des postes.
Fichier principal
Vignette du fichier
2011_DESRUMAUX_CHAP_Recrutement Internalite Apparence physique DEBOECK.pdf (410.78 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04080416 , version 1 (24-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04080416 , version 1

Citer

Pascale Desrumaux. La norme d'internalité et le stéréotype de beauté. De Boeck. Psychologie du recrutement, Bruxelles, https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804163846-psychologie-et-recrutement, https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782804163846-psychologie-et-recrutement, 2011, 9782804163846. ⟨hal-04080416⟩

Collections

PSITEC UNIV-LILLE
105 Consultations
81 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More