The domestic economy of Spanish Infantas in foreign kingdoms: costs and emotions (1491-1531) - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2023

The domestic economy of Spanish Infantas in foreign kingdoms: costs and emotions (1491-1531)

Résumé

This study will focus on the origins and establishment of the Spanish Infantas’ revenues to understand how they provide clues to the emotions they may have felt when sent to marry in foreign kingdoms. By categorising the sources of incomes and capturing the dialogue between norms and applications of systems set up by the dynastic alliances, it is possible to find elements of methods to used contribute to our knowledge of the living conditions of princesses in their marriages. The aim here is to have a new perspective for enriching the history of emotions and individualities using economic sources. How do the dowries negotiated for the Infantas offer them different possibilities depending on capitulations established by their marriage contract? Does the use of land and seigniorial revenues offer another dimension of incorporation into their lives as the wife of a sovereign? Do the rents attributed to the Infantas for the maintenance of their rank depend entirely on the sovereigns negotiating the marriage or can they be subject to other interpretations of the contexts surrounding the marriages? These are all questions that we will evaluate in the course of this study. The daughters of Isabella the Catholic and Joanna I of Castile offer an interesting field of analysis, as they embody two generations of princesses that predicate the change of dynasty between the Trastámara and the Habsburgs and the change of period in the Iberian Peninsula. These Infantas were married during the rise of Spanish Crowns on the European diplomatic scene and during the establishment of imperial policy. This study serves to consider the particularities of their marriage, in order to define their integration into their dynasties of origin or their host dynasties. Observing the types of sources of income and how they were established would offer keys to interpreting the dynastic alliances experienced by the protagonists of a turbulent and changeable period for the European diplomatic scene, marked, in particular, by the Italian Wars and the arrival of the Reformation.
Cette étude se concentrera sur les origines et l'établissement des revenus des Infantas espagnoles afin de comprendre comment ils fournissent des indices sur les émotions qu'elles ont pu ressentir lorsqu'elles ont été envoyées pour se marier dans des royaumes étrangers. En catégorisant les sources de revenus et en saisissant le dialogue entre les normes et les applications des systèmes mis en place par les alliances dynastiques, il est possible de trouver des éléments de méthodes pour contribuer à notre connaissance des conditions de vie des princesses dans leurs mariages. Il s'agit ici d'ouvrir une nouvelle perspective pour enrichir l'histoire des émotions et des individualités à partir des sources économiques. Comment les dots négociées pour les Infantas leur offrent-elles des possibilités différentes selon les capitulations établies par leur contrat de mariage ? L'utilisation des terres et des revenus seigneuriaux offre-t-elle une autre dimension d'incorporation à leur vie d'épouse de souverain ? Les rentes attribuées aux Infantes pour le maintien de leur rang dépendent-elles entièrement des souverains qui négocient le mariage ou peuvent-elles faire l'objet d'autres interprétations des contextes qui entourent les mariages ? Autant de questions que nous évaluerons au cours de cette étude. Les filles d'Isabelle la Catholique et de Jeanne Ire de Castille offrent un champ d'analyse intéressant, puisqu'elles incarnent deux générations de princesses qui prédisent le changement de dynastie entre les Trastamare et les Habsbourg et le changement d'époque dans la péninsule ibérique. Ces Infantas ont été mariées pendant l'ascension des couronnes espagnoles sur la scène diplomatique européenne et pendant la mise en place de la politique impériale. Cette étude permet de considérer les particularités de leur mariage, afin de définir leur intégration dans leurs dynasties d'origine ou leurs dynasties d'accueil. L'observation des types de sources de revenus et de leur établissement offrirait des clés d'interprétation des alliances dynastiques vécues par les protagonistes d'une période turbulente et changeante pour la scène diplomatique européenne, marquée notamment par les guerres d'Italie et l'avènement de la Réforme.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04141984 , version 1 (26-06-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04141984 , version 1

Citer

Clara Kalogerakis. The domestic economy of Spanish Infantas in foreign kingdoms: costs and emotions (1491-1531). The politics of the domestic in late medieval and early modern northern Europe, Christopher Fletcher; Elodie Lecuppre-Desjardin, May 2023, Lille, France. ⟨hal-04141984⟩
1 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More