Impact of noradrenaline infusion set on mean arterial pressure: a retrospective clinical study - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Annales Françaises d'Anesthésie et de Réanimation Année : 2013

Impact of noradrenaline infusion set on mean arterial pressure: a retrospective clinical study

Résumé

Objectives Noradrenaline (NA) can be infused through various systems including single or double syringe pumps. The aim of this study was to define the best and most efficient infusion system in an emergency context. Study design This was a retrospective clinical study based on the analysis of patients’ hemodynamic data. Patients and method Three infusion lines used presently in our postoperative ICU were compared through a retrospective clinical study: an NA syringe pump at 2 mL/h and a saline carrier solution syringe pump at 8 mL/h (infusion system 1- IS1) or 5 mL/h (IS2), both connected to a very low dead-space volume set (V = 0.046 mL); IS3 with the same NA syringe at 2 mL/h directly connected to the central venous catheter. Mean arterial pressure (MAP) was obtained from retrospective data analysis of ICU patients with postoperative septic shock criteria. Infusion systems were compared according to the time required to reach an MAP greater than 65 mmHg after the onset of infusion. Results Data from 37 patients was analysed. The MAP objective was attained in 14:00 minutes (9:20 – 26:10, n = 15) with IS1, in 19:10 minutes (12:20 – 27:20, n = 13) with IS2 and in 34:10 minutes (23:10 – 62:30, n = 9) with IS3 (P = 0.00032). Conclusion The use of a double syringe pump system associated with a very low dead-space volume infusion set appears to be the most appropriate system for NA infusion.
Objectifs Les modalités d’administration de la noradrénaline (NA) sont variées incluant des techniques à simple ou double chariot. L’objectif de ce travail était d’évaluer la modalité la plus optimale de perfusion de NA au cours d’un état de choc à la phase initiale. Type d’étude Il s’agit d’une étude clinique rétrospective portant sur l’analyse des données hémodynamiques des patients ayant présenté les critères de choc septique postopératoire. Patients et méthode Trois systèmes de perfusion étaient utilisés au SIPO : coperfusion d’une seringue de NA à 2 mL/h et d’une seringue de sérum salé isotonique à 8 mL/h (IS1) ou 5 mL/h (IS2), raccordés à un prolongateur à très faible volume résiduel (V = 0,046 mL); IS3 consistait à perfuser directement la seringue de NA à 2 mL/h sur la voie veineuse centrale. Les pressions artérielles moyennes (PAM) des patients ont été obtenues à partir de l’analyse des enregistrements hémodynamiques. Les systèmes de perfusion ont été comparés selon le temps nécessaire pour obtenir une PAM de plus de 65 mmHg après le démarrage de la perfusion. Résultats Les données de 37 patients ont été exploitées. L’objectif de PAM était atteint en 14:00 minutes (9:20 – 26:10, n = 15) avec IS1, en 19:10 minutes (12:20 – 27:20, n = 13) avec IS2 et en 34:10 minutes (23:10 – 62:30, n = 9) avec IS3 (p = 0,00032). Conclusion L’utilisation d’un système double chariot utilisant un prolongateur à très faible volume résiduel permet d’obtenir une stabilisation plus rapide de la PAM qu’un système simple chariot.

Dates et versions

hal-04200488 , version 1 (08-09-2023)

Identifiants

Citer

Stéphanie Genay, Bertrand Décaudin, Sabine Ethgen, Christine Barthelemy, Pascal Odou, et al.. Impact of noradrenaline infusion set on mean arterial pressure: a retrospective clinical study. Annales Françaises d'Anesthésie et de Réanimation, 2013, Annales Françaises d'Anesthésie et de Réanimation, 32 (11), pp.e159-62. ⟨10.1016/j.annfar.2013.08.011⟩. ⟨hal-04200488⟩

Collections

UNIV-LILLE
6 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More