Emotions, pratiques parentales et utilisation des médias par les tout-petits - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2023

Emotions, pratiques parentales et utilisation des médias par les tout-petits

Résumé

Des études rapportent des associations négatives entre le temps passé devant un écran et le développement des tout-petits. Néanmoins, Barr et al. (2020) rappellent l’importance de prendre en compte les facteurs contextuels d’utilisation des médias. Cette utilisation par les jeunes enfants pourrait s’expliquer par des caractéristiques des enfants comme le fonctionnement exécutif (Danet et al., 2022) ou des comportements difficiles (Radesky et al., 2016). Cependant, les caractéristiques parentales et les pratiques parentales numériques sont également importantes à prendre en compte (Coyne et al., 2017). Pour mieux comprendre les facteurs liés à l’utilisation des médias chez les tout-petits, nous avons examiné les relations entre le tempérament des enfants, des caractéristiques parentales (états émotionnels négatifs, faire face à l’émotion négative des tout-petits) et les pratiques parentales numériques (donner un écran à l’enfant pour faire face à une émotion négative du tout-petit). Nous avons ensuite exploré les implications de ces variables sur l’utilisation des médias par les tout-petits (appareil mobile et télévision). Des parents (N=57) ont rempli des questionnaires sur le tempérament de leur enfant (M = 27.05 mois), des questionnaires sur leurs propres états émotionnels négatifs et leur gestion des émotions négatives de leur tout-petit. Les parents ont évalué le temps d'écran de leur tout-petit (télévision et appareils mobiles) et leur propre utilisation des appareils mobiles. Les analyses corrélationnelles ont montré que le tempérament des tout-petits n'était pas significativement lié aux pratiques parentales numériques ou au temps d'écran du tout-petit, hormis le contrôle de l’effort qui était négativement associé au temps d’écran (TV : r=-.37, p=.036). Au contraire, les états émotionnels négatifs des parents (anxiété et dépression, mais pas stress) et les pratiques parentales pour faire face aux émotions négatives des tout-petits (encouragement à l’expression et satisfaire les demandes) étaient liés aux pratiques parentales numériques et au temps d’écran des tout-petits. Les analyses de médiation menées avec la méthode de Hayes ont révélé que l’utilisation des écrans pour faire face aux émotions négatives du tout-petit médiatisait la relation entre l’encouragement de l’expression émotionnelle et le temps d’écran des tout-petits. Moins les parents encouragent les tout-petits à exprimer un affect négatif, plus ils tendent à donner un écran à leurs tout-petits montrant un affect négatif, ce qui entraîne plus de temps d’écran chez les tout-petits (TV : 95 % IC = -0.41 à -0.05 ; appareils mobiles : 95 % IC = -.16 à -.01). Des médiations similaires ont été observées pour la relation entre les réactions de satisfactions des demandes et le temps d’écran des tout-petits. Plus ces réactions sont élevées, plus les parents tendent à donner un écran au tout-petit montrant un effet négatif, ce qui entraîne plus de temps d’écran chez les tout-petits (TV : IC à 95 % = 0,16 à 0,77 ; appareils mobiles : IC à 95 % = 0,04 à .34). Bien que transversale, cette étude souligne l’importance de la prise en compte des pratiques parentales vis-à-vis de l’émotion des enfants et de la parentalité numérique dans la compréhension des usages numériques des tout-petits. Mots-Clés: parentalité numérique, tempérament, temps d’écran, gestion des émotions, préscolaire
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04257604 , version 1 (25-10-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04257604 , version 1

Citer

Marie Danet, Jenny Radesky, Oana David, Claire Hofer. Emotions, pratiques parentales et utilisation des médias par les tout-petits. Colloque Piaget-Ripsydeve, Jun 2023, Genève, Suisse. ⟨hal-04257604⟩
8 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More