Des frictions dans l’espace pétrolier. Discipline entrepreneuriale, appropriations villageoises et normalisation d’une société frontalière en Amazonie péruvienne - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Politix Année : 2021

Des frictions dans l’espace pétrolier. Discipline entrepreneuriale, appropriations villageoises et normalisation d’une société frontalière en Amazonie péruvienne

Résumé

The encounter of indigenous peoples with mining or oil companies is often seen through the prism of confrontation. While the frequency of disputes is undeniable, particularly in Latin America, the interactions arising from the establishment of extractive industries in rural areas cannot be reduced to head-on opposition: because they are necessarily grounded in territories where they have to deal with their social environment, these industries often give rise to more mundane and peaceful interactions that bring about profound changes. This is the subject of this article, which is based on an ethnographic survey carried out in Peru, in indigenous villages in the Amazon facing the development of an emblematic oil site in the region. It questions how this locally grounded extractive industry contributes to the normalisation of a border society. Taking into account the relational nature of the interactions that take place around extractive sites, it conceptualises this political topography as an ‘oil space’ where profound but ambivalent transformations are taking place, whether it be the importation of wage discipline into productive practices, the hierarchical restructuring of the village collective, or the inclusion in the national territorial order that is conducive to a certain commodification of Amazonian land.
La rencontre des peuples autochtones avec des entreprises minières ou pétrolières est souvent appréhendée au prisme de la confrontation. Si la fréquence des contestations est indéniable, notamment en Amérique latine, les interactions nées de l’implantation d’industries extractives en milieu rural ne se réduisent pas à l’opposition frontale : parce qu’elles s’ancrent nécessairement dans des espaces où elles doivent composer avec leur entourage social, ces industries donnent souvent lieu à des interactions plus routinières et pacifiées, porteuses de profonds changements. C’est ce qu’étudie cet article, qui s’appuie sur une enquête ethnographique menée au Pérou, dans des villages autochtones de l’Amazonie confrontés au développement d’un site pétrolier emblématique de la région. Il analyse comment cette industrie extractive ancrée localement contribue à la normalisation d’une société frontalière. Tenant compte du caractère relationnel des interactions qui se jouent aux abords des sites extractifs, il appréhende cette topographie politique comme un « espace pétrolier » où se jouent des transformations profondes mais ambivalentes, qu’il s’agisse de l’importation de la discipline salariale dans les pratiques productives, de la restructuration hiérarchisée du collectif villageois, ou de l’inscription dans l’ordre territorial national propice à une certaine marchandisation du foncier amazonien.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUU-SAO_Politix_entreprises_VF_édition.pdf (1001.97 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04281809 , version 1 (13-11-2023)

Identifiants

Citer

Doris Buu-Sao. Des frictions dans l’espace pétrolier. Discipline entrepreneuriale, appropriations villageoises et normalisation d’une société frontalière en Amazonie péruvienne. Politix, 2021, Politix, n° 132 (4), pp.73-98. ⟨10.3917/pox.132.0073⟩. ⟨hal-04281809⟩
13 Consultations
10 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More