Les effets de l'expression émotionnelle écrite répétée sur l'anxiété d'évaluation en mathématique. - Université de Lille Accéder directement au contenu
Poster De Conférence Année : 2020

Les effets de l'expression émotionnelle écrite répétée sur l'anxiété d'évaluation en mathématique.

Résumé

Numerous studies have confirmed the beneficial effects of Pennebaker's (1997, 2004) expressive writing paradigm on various clinical populations (depressive, trauma). The objective of the present research is to exploit an adaptation of this paradigm (Vilette & Docus, 2019) – called T3E (Written Emotional Expression Technique) – in order to reduce evaluation anxiety by mathematics of primary school students and improve their performance in calculations (Park et al., 2004; Ramirez et al., 2011). Forty-five fifth grade students participated in the study. These students benefited from the T3E which consists of expressing what they feel when they complete a mathematics assessment. To do this, they must select one or more emotional expressions from seven emoticon faces (designating joy, anxiety, anger, excitement, fear, annoyance and sadness) presented simultaneously. They must then briefly explain in writing why they chose the selected emoticons. This technique is administered by teachers six times (just before a mathematics assessment) over a period of approximately two months. Students’ calculation and arithmetic problem-solving skills are assessed before (pre-test) and after (post-test) the application of the T3E. The results obtained show a significant reduction in evaluation anxiety and an improvement in performance in calculation and problem solving between the pre-test and the post-test among students whose level of anxiety is high. On the other hand, we do not find these results among students whose level is lower. We hypothesize that the repeated written expression of concerns related to the mathematics assessment could free up working memory resources and help anxious children to (re)conceptualize their negative thoughts based on better identification, differentiation and understanding of their anxious emotional experiences. In conclusion, this research highlights that it is possible to reduce evaluation anxiety and improve academic performance with an emotional expression technique that is simple and quick to use in class. However, further research will be necessary to generalize these results to different age levels and different academic abilities.
De nombreuses études ont confirmé les effets bénéfiques du paradigme d’écriture expressive de Pennebaker (1997, 2004) sur diverses populations cliniques (dépressive, traumatisme). L'objectif de la présente recherche est d'exploiter une adaptation de ce paradigme (Vilette & Docus, 2019) – appelée T3E (Technique de l’Expression Emotionnelle Ecrite) – afin de réduire l’anxiété d'évaluation en mathématiques des élèves de primaire et améliorer leurs performances en calcul (Park et al., 2004 ; Ramirez et al., 2011). Quarante-cinq élèves de CM2 participent à l'étude. Ces élèves ont bénéficié de le T3E qui consiste à exprimer ce qu’ils ressentent lorsqu’ils réalisent une évaluation en mathématiques. Pour cela, ils doivent sélectionner une ou plusieurs expressions émotionnelles parmi sept visages émoticônes (désignant la joie, l’anxiété, la colère, ’excitation, la peur, la contrariété et la tristesse) présentées simultanément. Ils doivent ensuite expliquer brièvement par écrit, pourquoi ils ont choisi les émoticônes sélectionnés. Cette tech- nique est administrée par les enseignants à six reprises (juste avant une évaluation en mathématiques) sur une période d'environ deux mois. Les habiletés de calcul et de résolution de problèmes arithmétiques des élèves sont évaluées avant (pré-test) et après (post-test) l’application de la T3E. Les résultats obtenus montrent une diminution significative de l'anxiété d'évaluation et une amélioration des performances en calcul et en résolution de problèmes entre le pré-test et le post-test chez les élèves dont le niveau d’anxiété est élevé. En revanche, on ne trouve pas ces résultats chez les élèves dont le niveau est plus faible. Nous supposons que l’expression écrite répétées des inquiétudes liées à l’évaluation en mathématiques pourrait libérer des ressources en mémoire de travail et aider les enfants anxieux à (re)conceptualiser leurs pensées négatives à partir d’une meilleure identification, différenciation et compréhension de leurs expériences émotionnelles anxieuse. En conclusion, cette recherche met en évidence qu’il est possible de diminuer l’anxiété d'évaluation et d’améliorer les performances scolaires avec une tech- nique d'expression émotionnelle simple et rapide à exploiter en classe. D’autres recherches seront toutefois nécessaires pour généraliser ces résultats à différents niveaux d’âge et sur différentes habiletés scolaires.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04312055 , version 1 (28-11-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04312055 , version 1

Citer

Anastasia Fourtaka, Chloé Coillot. Les effets de l'expression émotionnelle écrite répétée sur l'anxiété d'évaluation en mathématique.. 13ème Colloque International RIPSYDEVE, Oct 2020, Nancy, France. ⟨hal-04312055⟩
6 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More