Impact of follow-up by peer support workers on mental health service users’ global functioning and self-stigmatisation - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue L'Encéphale Année : 2023

Impact of follow-up by peer support workers on mental health service users’ global functioning and self-stigmatisation

Résumé

Objectives. – The introduction of the first French professional peer support workers training program.(« Médiateurs de santé pairs en santé mentale ») led to a series of evaluations. After a number of qualitativestudies demonstrating benefits of peer support for all stakeholders, our objective was to evaluate its directeffects for users by focusing on repeated quantitative measures: global functioning and self-stigma scores.The hypothesis was that peer support would improve the former and decrease the latter.Method. – The procedure was based on a one-year follow-up of two groups of mental health serviceusers. Both groups received usual care, either with or without additional peer support. All of them wereasked to respond to three questionnaires at the beginning of the study and 6 and 12 months later: asociodemographic and clinical questionnaire, a global functioning scale and a self-stigmatization scale.Samples included 85/64/35 participants at the three stages for the PHM group, and 205/157/105 for thecontrol group.Results. – Peer support improved global functioning. Nevertheless, it had no impact on self-stigmatizationscores which remained rather low throughout the observational period.Conclusions. – Despite difficulties concerning follow-up of service users during the course of the studyand the reluctance to integrate a new profession based on experiential knowledge, it appears that thehope of recovery can improve global functioning of people with mental disorders. The reasons for lowself-stigmatization and its stability over time remain to be explored.
Objectifs. – La mise en place en France du premier programme universitaire destiné à former des Média-teurs de santé pairs en santé mentale a conduit à en évaluer l’impact. Après une série d’études qualitativesillustrant l’intérêt des médiateurs pour toutes les parties prenantes, l’objectif était d’en estimer les effetsdirects pour les usagers en contact avec les médiateurs en se centrant sur des indicateurs quantitatifsmesurés à trois périodes du suivi : le fonctionnement global et l’autostigmatisation. L’hypothèse était que l’accompagnement par un médiateur de santé pair contribuerait à améliorer le premier et diminuer le second.Méthode. – Deux groupes d’usagers ont été suivis sur une période de 12 mois dans des services de santé mentale. Tous bénéficiaient des soins habituels, les uns disposant en plus de l’accompagnement d’un Médiateur de santé pair et les autres non. Ils ont répondu à l’inclusion, puis 6 et 12 mois après à trois questionnaires : un questionnaire sociodémographique et clinique, une échelle de fonctionnement global et une échelle d’autostigmatisation. Le nombre de participants était respectivement de 85/64/35 aux trois étapes pour le groupe MSP et 205/157/105 pour le groupe contrôle.Résultats. – Le soutien par des pairs a amélioré le fonctionnement global des usagers mais n’a pas eu d’impact sur le score d’autostigmatisation, faible dès l’inclusion et le restant au cours du suivi.Conclusions. – Malgré les difficultés de suivi des usagers tout au long de l’étude et le climat parfois hostile à l’introduction d’une nouvelle profession intégrant le savoir expérientiel d’usagers en devenir professionnel, il apparaît que l’espoir de rétablissement porté par les Médiateurs de santé pairs peut améliorer le fonctionnement global des individus souffrant de troubles psychiques. Les raisons d’une faible autostigmatisation des usagers et de sa stabilité dans le temps restent à explorer.

Dates et versions

hal-04325484 , version 1 (06-12-2023)

Identifiants

Citer

Jean-Luc Roelandt, Marie-Amélie Vinet, Sébastien Delissen, Françoise Askevis-Leherpeux, Karine Chevreul. Impact of follow-up by peer support workers on mental health service users’ global functioning and self-stigmatisation. L'Encéphale, 2023, L'Encéphale, ⟨10.1016/j.encep.2023.08.011⟩. ⟨hal-04325484⟩
31 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More