Beethoven l’Autrichien : entre esthétique romantique et politique patriotique - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Austriaca : Cahiers universitaires d'information sur l'Autriche Année : 2021

Beethoven l’Autrichien : entre esthétique romantique et politique patriotique

Résumé

Unlike Haydn and Mozart, Beethoven’s life, at least as far as his second style is concerned, falls during the turbulent period of the Napoleonic Wars, when an Austrian national consciousness was emerging. It is difficult to describe Beethoven as an ardent supporter of the Habsburg Empire, and certainly his patriotic feelings did not survive the end of the wars against Napoleon. Be that as it may, his works, commonly labelled as occasional music, helped to enrich the atmosphere of hostility towards the French invaders. In the absence of a constituted and theorised aesthetic comparable to that of North German Romanticism, Beethoven’s work underwent a de facto “Austrianisation” that anchored him much more firmly in the Viennese context than his predecessors Haydn and Mozart. At least in his second creative period, when he experienced the siege and cannonade of the French armies in Vienna, Beethoven demonstrated clear patriotic feelings for Austria, which were also expressed in his music; thus, the political context can show the much-discussed question of Beethoven’s tempi and into the periodisation of his life as well as his works in a new light.
Contrairement à celles de Haydn et de Mozart, la vie de Beethoven, du moins pour ce qui est de son deuxième style, se déroule pendant la période troublée des guerres napoléoniennes, où se constitue une conscience nationale autrichienne. Il est difficile de faire de Beethoven un partisan zélé de l’empire des Habsbourg, et certainement ses sentiments patriotiques n’ont pas survécu à la fin des guerres contre Napoléon. Il n’en demeure pas moins que quelques-unes de ses œuvres, dont certaines sont jugées en général de circonstance et sans grande valeur musicale, ont contribué à enrichir l’atmosphère d’hostilité envers l’envahisseur français. À défaut, à Vienne, d’esthétique constituée et théorisée comme celle du romantisme allemand, il y a bien en revanche une « austrianisation » de fait des œuvres de Beethoven, de son vivant, qui l’ancrent dans le contexte viennois bien davantage que ses prédécesseurs Haydn et Mozart. Au moins dans sa seconde période, alors qu’il subit deux fois dans Vienne le siège et la canonnade des armées françaises, Beethoven a montré une nette évolution patriotique en faveur de l’Autriche qui se manifeste aussi dans sa musique ; ainsi le contexte politique permet d’apporter quelque éclairage à la fameuse question des tempi beethovéniens, et à la périodisation de sa vie comme de ses œuvres.

Dates et versions

hal-04346612 , version 1 (15-12-2023)

Identifiants

Citer

Alexandre Chevremont. Beethoven l’Autrichien : entre esthétique romantique et politique patriotique. Austriaca : Cahiers universitaires d'information sur l'Autriche, 2021, Austriaca : Cahiers universitaires d'information sur l'Autriche, 93, p. 51-68. ⟨10.4000/austriaca.4828⟩. ⟨hal-04346612⟩

Collections

CEAC UNIV-LILLE
23 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More