L’Art et le vivant du jeu - Université de Lille Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2023

L’Art et le vivant du jeu

Résumé

Cet essai entend mettre au jour et dénoncer la tendance dominante à théoriser le jeu à partir des règles, et à organiser les approches autour de dualismes non questionnés, au premier chef du game et du play. Une telle structuration ne s'impose qu’à exclure ou mépriser une phénoménalité pourtant décisive, celle qui engage l’expérience corporelle et spontanée du jeu, et dont l’enfance pourrait être le nom.Le geste philosophique consiste ici en une ré-appropriation de cette part vivante du jouer, d’autant plus précieuse qu’elle peut faire défaut. C’est sur fond de cette absence qu’est introduite la conceptualité du pathique: jouer est une activité irréductible, distincte de la connaissance et de la technique. S’y révèle une liberté sensible, liée au mouvement et à la spatialité, qui n’a pas d’équivalent.Opter pour le vivant du jeu, c’est mettre l’accent non sur la maîtrise mais sur l’être-saisi, non sur les règles mais sur le rythme, non sur la compétition mais sur les chants et la danse, dans l’horizon de la paix et non de la guerre. C’est dans l’art et non dans la science qu’une telle expérience du jouer est recherchée. La prise en compte de certains aspects du champ contemporain conduit cependant à s’interroger: le jeu, dans sa part vivante et sensible, serait-il en voie de disparition?
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04357829 , version 1 (21-12-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04357829 , version 1

Citer

Anne Boissiere. L’Art et le vivant du jeu. Presses Universitaires de Liège, pp.180, 2023, 978-2-87562-365-2. ⟨hal-04357829⟩

Collections

CEAC UNIV-LILLE
4 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More