Vincent Genin, L’Éthique protestante de Max Weber et les historiens français (1905-1979), Turnhout, Brepols, coll. « Bibliothèque de l’École des Hautes Études Sciences Religieuses » 191, 2022, 283 p. - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue historique Année : 2023

Vincent Genin, L’Éthique protestante de Max Weber et les historiens français (1905-1979), Turnhout, Brepols, coll. « Bibliothèque de l’École des Hautes Études Sciences Religieuses » 191, 2022, 283 p.

Résumé

« La nation anglaise est une nation de puritains », écrivait l’historien Élie Halévy (1870-1937) au début de son article « La naissance du méthodisme », paru à l’été 1906 dans La Revue de Paris . Cet article demeura longtemps assez confidentiel avant d’être redécouvert dans les années 1970 par l’historiographie anglophone. En tentant de comprendre pourquoi Halévy accorda tant d’importance à ce mouvement religieux du xviii e siècle – car, comme il l’écrivait dans ses notes de travail de 1904-1905, le « rôle de la renaissance protestante au xviii e siècle » fut fondamental « dans la formation du caractère anglais moderne », ce travail vise à pénétrer au cœur de l’entreprise halévyenne et à examiner la genèse de son travail sur l’esprit et l’histoire anglais des xviii e et xix e siècles. Cet article se propose donc d’abord de replonger dans la généalogie du travail d’Halévy, et ainsi tenter de cerner ce qui poussa cet anglophile libéral et dreyfusard à entreprendre, à partir de 1904, un travail de grande ampleur sur la secte méthodiste anglaise du xviii e siècle. Ensuite, il étudiera la réception de ce travail original, plus de soixante après, dans le milieu universitaire nord-américain (puisque le traducteur de ces articles était un historien américain) puis britannique. En effet, la pensée halévyenne vint nourrir le tournant des années 1960 dans l’historiographie religieuse britannique, c’est-à-dire le moment où cette historiographie se sécularisait en quelque sorte, en décloisonnant l’étude purement confessionnelle et en s’extrayant des biographies des grands meneurs religieux. La résonnance de ce regard français porté sur l’histoire britannique se poursuivit jusqu’à la fin des années 1970 et annonçait un autre tournant, celui de l’articulation entre la religiosité latente du peuple anglais et la conscience nationale britannique au dix-neuvième siècle.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04406035 , version 1 (19-01-2024)

Identifiants

Citer

Géraldine Vaughan. Vincent Genin, L’Éthique protestante de Max Weber et les historiens français (1905-1979), Turnhout, Brepols, coll. « Bibliothèque de l’École des Hautes Études Sciences Religieuses » 191, 2022, 283 p.. Revue historique, 2023, n° 707 (3), pp.569-571. ⟨10.3917/rhis.233.0569⟩. ⟨hal-04406035⟩
6 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More