State of results of HIPEC for epithelial ovarian cancer in the primary treatment or for relapse - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue (Article De Synthèse) Bulletin du Cancer Année : 2023

State of results of HIPEC for epithelial ovarian cancer in the primary treatment or for relapse

J. M. Classe
  • Fonction : Auteur
J. S. Frenel
  • Fonction : Auteur
D. Berton
  • Fonction : Auteur
L. Gladieff
  • Fonction : Auteur
G. Ferron
  • Fonction : Auteur
F. Lecuru
  • Fonction : Auteur
C. Bourgin
  • Fonction : Auteur
C. Loaec
  • Fonction : Auteur

Résumé

Peritoneal carcinomatosis is an unavoidable development of ovarian cancer, from the first treatment to relapses, and is the main cause of patients death. Hyperthermic intraperitoneal chemotherapy (HIPEC), is a hope for cure for patients with ovarian cancer. HIPEC is based on direct application of chemotherapy on the perioneum with high concentration of chemotherapy enhanced with specific effects of hyperthermia. Theoretically, HIPEC could be proposed at different steps of ovarian cancer development. But the hypothesis of efficiency of a new treatment must be assessed before being routinely applied. Numerous clinical series are already published about HIPEC used in primary treatment of ovarian cancer or for relapses. These series are mostly retrospectives and based on heterogeneous parameters as inclusion criteria of patients, intra peritoneal chemotherapy, concentration, temperature, duration of HIPEC. Taking into account this heterogeneity it is not possible to draw strong scientific conclusions about HIPEC efficiency to treat ovarian cancer patients. We proposed a review allowing a better understanding of current recommendations of the use of HIPEC in ovarian cancer patients.
La carcinose péritonéale est une évolution quasi inéluctable du cancer de l’ovaire, soit lors de la présentation initiale, soit lors des récidives, et conduit au décès des patientes. La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP), représente un espoir de guérison. L’hypothèse d’efficacité de la CHIP porte sur le traitement spécifique du péritoine avec des concentrations locales importantes de chimiothérapie, associées aux effets de l’hyperthermie. En théorie la CHIP peut être proposée aux différents stades de la maladie. Mais chaque hypothèse thérapeutique doit être d’abord validée avant d’être appliquée en routine. Il existe une importante littérature scientifique portant sur l’application de la CHIP soit au début de la maladie, lors de la prise en charge initiale, soit lors des récidives. Cette littérature est constituée de séries le plus souvent rétrospectives et hétrogènes en termes de critères d’inclusion des patientes, en termes de spécificités de la CHIP–type de chimiothérapie, concentration, température, durée d’application… Cette hétrogénéité induit des biais qui limitent le niveau de preuve d’efficacité de la CHIP sur la carcinose péritonéale d’origine ovarienne. Nous proposons une revue de la littérature qui décrit ces séries ainsi que les rares essais randomisés publiés afin de préciser la place actuelle de la CHIP dans le traitement du cancer de l’ovaire.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04410411 , version 1 (22-01-2024)

Identifiants

Citer

J. M. Classe, J. S. Frenel, D. Berton, L. Gladieff, G. Ferron, et al.. State of results of HIPEC for epithelial ovarian cancer in the primary treatment or for relapse. Bulletin du Cancer, 2023, Bulletin du Cancer, ⟨10.1016/j.bulcan.2023.01.019⟩. ⟨hal-04410411⟩

Collections

UNIV-LILLE
4 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More