Saisir la danse dans les images. Étude sur l’intentionnalité chorégraphique des arts visuels du xviie siècle - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Perspective - la revue de l'INHA : actualités de la recherche en histoire de l'art Année : 2020

Saisir la danse dans les images. Étude sur l’intentionnalité chorégraphique des arts visuels du xviie siècle

Résumé

Starting from a historical approach, this article offers keys to reading iconographic sources related to dance research. From a motricity perspective, the image is effectively static, merely suggesting the idea of movement, without conveying its temporal quality, its spatial organization, or the style of its execution. The image is thus likely to remain unheeded, at least until the researcher engages in the cognitive process of perceptual simulation: in this way, they can activate the source thanks to their kinetic intelligence and rekindle physical manifestations of the artist’s marks, whether painted or engraved. Here, the study of Balletti d’Invenzione nella Finta Pazza (Paris, 1645) acts as a canvas for this methodological process of reading images, put into relational context with their “intertextual” standard sources, other seventeenth-century engravings and drawings. Rooted in a corporeal and experiential dimension, this analysis enables us to make hypotheses regarding certain guiding principles of dance of that era.
À partir d’une approche historique, l’article propose des clés de lecture de la source iconographique pour la recherche en danse. Du point de vue de la motricité, l’image est en effet statique et ne fait que suggérer l’idée de mouvement, sans pourtant en transmettre la qualité temporelle, l’agencement dans l’espace ni le style employé pour l’exécuter. L’image risque dès lors de rester lettre morte, à moins que le chercheur ne s’adonne au processus cognitif de la simulation perceptive : il peut ainsi activer la source grâce à son intelligence kinésique et re-somatiser les traits de l’artiste, du peintre ou du graveur. L’étude des Balletti d’Invenzione nella Finta Pazza (Paris, 1645) sert ici de support à ce processus méthodologique de lecture d’images, mises en relation avec leur « intertexte » : des sources normatives, d’autres gravures et dessins du XVIIe siècle. Ancrée dans une dimension corporelle et expérientielle, l’analyse permet alors d’émettre des hypothèses quant à certains principes moteurs de la danse de l’époque.

Dates et versions

hal-04457478 , version 1 (14-02-2024)

Identifiants

Citer

Bianca Maurmayr. Saisir la danse dans les images. Étude sur l’intentionnalité chorégraphique des arts visuels du xviie siècle. Perspective - la revue de l'INHA : actualités de la recherche en histoire de l'art, 2020, Perspective - la revue de l'INHA : actualités de la recherche en histoire de l'art, 2, p.155-166. ⟨10.4000/perspective.20826⟩. ⟨hal-04457478⟩

Collections

CEAC UNIV-LILLE
5 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More