Qtc prolongation after consumption of nps: about a case - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Toxicologie Analytique et Clinique Année : 2021

Qtc prolongation after consumption of nps: about a case

Résumé

We report the case of an increase in QTc following 3-FPM and 4-MeO-PCP consumption. A 60-year-old man, poly drug addict, goes to the emergency admitting just have using a powder called “wonka”. He is restless and presents bilateral miosis. Heart rate is 54 bpm and blood pressure 101/54 mmHg well tolerated. Abnormal biology findings consisted in an increased troponin to 287 ng/L, CPKs to 1896 U/L. The electrocardiogram (ECG) performed in the emergency revealed a QTc interval extended to 543 ms. Qualitative and quantitative analyzes were carried out in whole blood and urine sample, together in 2 straws of powder, using LC-MS/MS method (Xevo TQ-S, Waters) after liquid-liquid extraction. Blood positive results consisted in 3-FPM at 1990 μg/L, 4-MeO-PCP at 36.3 μg/L, diazepam and its metabolites and buprenorphine at non-toxic concentrations. In urine sample, 3-FPM and 4-MeO-PCP were quantified at 65900 μg/L and 1080 μg/L. The QTc prolongation episode was resolved within 4 days without any complications. The patient had no particular cardiovascular history: in particular an ECG performed in 2008 was normal. The final reached diagnosis was a QTc prolongation following taking psychostimulants.
Nous rapportons le cas d’un allongement du QTc à la suite de la consommation concomitante de 3 FPM et de 4-MeO-PCP. Un homme de 60 ans, polytoxicomane s’est présenté aux urgences en avouant une prise de « wonka ». Agité, il présentait un myosis bilatéral. La fréquence cardiaque était à 54 bpm, et la tension artérielle à 101/54 mmHg bien tolérée. Les anomalies du bilan biologique consistaient en des CPK augmentées à 1900 U/L associées à une troponine à 287 ng/L. L’électrocardiogramme (ECG) réalisé dans le service des urgences révélait un intervalle QTc allongé à 543 ms. Des analyses toxicologiques qualitatives et quantitatives ont été réalisées (sang total, urine et 2 pailles retrouvées au domicile du patient) par LC-MS/MS (Xevo TQ-S, Waters) après extraction liquide-liquide. Les analyses sanguines ont révélé la présence de 3-FPM à 1990 μg/L, de 4-MeO-PCP à 36,3 μg/L, de diazépam et ses métabolites et de la buprénorphine à concentrations non toxiques. Dans l’urine, le 3-FPM et la 4-MeO-PCP ont été quantifiés à 65 900 μg/L et 1080 μg/L. L’épisode d’allongement du QTc s’est résolu en 3 jours, sans complication. Le patient ne présentait pas d’antécédents cardio-vasculaires particuliers, et un ECG réalisé en 2008 était normal. Le diagnostic retenu est celui d’allongement du QTc à la suite d’une prise de psychostimulants.

Mots clés

Fichier principal
Vignette du fichier
Jagailloux et al.pdf (526.71 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04458907 , version 1 (23-02-2024)

Identifiants

Citer

Yse Jagailloux, Xavier Duval, Fabienne Le Saos, Amelie Rouille, Vincent Constantin, et al.. Qtc prolongation after consumption of nps: about a case. Toxicologie Analytique et Clinique, 2021, Toxicologie Analytique et Clinique, 33 (2), pp.153-159. ⟨10.1016/j.toxac.2021.03.002⟩. ⟨hal-04458907⟩

Collections

UNIV-LILLE
8 Consultations
2 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More