Effets d’un programme d’entrainement individualisé et adapté à des adolescents en situation d’obésité sur la condition physique aérobie : répercussions sur les barrières à l’activité physique et le niveau d’activité physique spontané - Université de Lille Accéder directement au contenu
Poster De Conférence Année : 2021

Effets d’un programme d’entrainement individualisé et adapté à des adolescents en situation d’obésité sur la condition physique aérobie : répercussions sur les barrières à l’activité physique et le niveau d’activité physique spontané

Résumé

Contexte: L’obésité est une maladie chronique dont la prévalence chez les adolescents ne cesse d’augmenter[1]. Les jeunes en situation d’obésité peuvent présenter une intolérance à l’effort, qu’ils peuvent ressentir comme un frein important à la pratique d’une activité physique[2,3]. Ceci peut contribuer à la baisse de pratique d’activité physique (AP)[4]. Objectifs: Identifier si la participation à un programme d’entrainement, individualisé et adapté aux adolescents en situation d’obésité, diminue les barrières à l’AP en lien avec une amélioration de leur condition physique aérobie, et en observer les répercussions possibles sur le niveau d’AP spontané. Méthodologie: Neuf adolescents obèses (âge:13,7±2.6ans) ont participé à un programme d’AP combinant le renforcement musculaire et le travail aérobie, d’une durée de 4mois. Leur condition physique aérobie a été estimée grâce à un test sous-maximal(PWC170). A l’aide d’un questionnaire, les barrières à la pratique d’AP ont été évaluées. Le niveau d’AP spontané a été mesuré de manière objective grâce à un accéléromètre. Résultats préliminaires: La composition corporelle est demeurée inchangée après l’entrainement. Une amélioration de la condition physique aérobie a été observée suite à cet entraînement(105±35 WattsVs.119±40 Watts, p<0,002). L’entrainement n’a pas diminué les barrières à l’AP chez les adolescents obèses(p=0.155). Aussi, le temps de sédentarité(p=0,511) et le niveau d’AP spontané sont demeurés inchangés. Conclusion: la participation régulière à un programme d’entrainement a permis d’améliorer la condition physique aérobie d’adolescents obèses. Toutefois, nous n’avons pas observé de répercussions positives sur les freins ou le niveau d’activité physique. Ceci souligne l’importance probable d’un travail d’éducation thérapeutique à ajouter à l’entraînement pour modifier les comportements.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04491585 , version 1 (06-03-2024)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04491585 , version 1

Citer

Islem Jlali, Elsa Heyman, Serge Berthoin, Elodie Lespagnol, Cassandra Parent, et al.. Effets d’un programme d’entrainement individualisé et adapté à des adolescents en situation d’obésité sur la condition physique aérobie : répercussions sur les barrières à l’activité physique et le niveau d’activité physique spontané. Congrès de la Société Francophone du Diabète 2021, Mar 2021, Congrès virtuel, France. ⟨hal-04491585⟩
16 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More