Pregabalin misuse: About seven cases of death in the region of Marseille - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Toxicologie Analytique et Clinique Année : 2022

Pregabalin misuse: About seven cases of death in the region of Marseille

C. Sastre
  • Fonction : Auteur
V. Baillif-Couniou
  • Fonction : Auteur
N. Fabresse
  • Fonction : Auteur
A. Ameline
  • Fonction : Auteur
P. Kintz
  • Fonction : Auteur
M. D. Piercecchi
  • Fonction : Auteur
G. Leonetti
  • Fonction : Auteur
A. L. Pelissier-Alicot
  • Fonction : Auteur

Résumé

Pregabalin is a prescribed medication licensed in France for the treatment of epilepsy, neuropathic pain and generalized anxiety disorder. Although of recent use, the diverted use of this molecule, generally in combination with other psychoactive compounds, is growing significantly (increase in prescription requests in detention, existence of street markets) due to its euphoric effects at high doses. The authors report seven cases of pregabalin-related death that occurred at the Marseille Medicolegal Institute between July 2019 and February 2021. For each of them, peripheral blood analyses allowed the identification and quantification of pregabalin as well as other recreational or therapeutic substances. Pregabalin concentrations range from 7.6 to 102 mg/L and are consistent with lethal concentrations described in the literature. The profile of the users is also comparable to those found in the literature. The frequency of poly-drug use, and in particular the association with benzodiazepines and opioids, should be emphasized. These results illustrate the increasing misuse of pregabalin and should alert to the frequency and dangerousness of the association with opioids as well as to the need to systematically look for pregabalin in autopsy specimens.
La prégabaline est indiquée en France dans le traitement de l’épilepsie, des douleurs neuropathiques et des troubles anxieux généralisés. Bien que récent, l’usage détourné de cette molécule, généralement en association avec d’autres composés psychoactifs, connaît un développement notable (hausse des demandes de prescription en détention, existence de marchés de rue) du fait de ses effets euphorisants aux fortes doses. Les auteurs rapportent sept cas de décès survenus à l’Institut médicolégal de Marseille entre juillet 2019 et février 2021 dans lesquels la prégabaline a été impliquée. Pour chacun d’eux, les analyses effectuées dans le sang périphérique ont permis l’identification et la quantification de la prégabaline ainsi que d’autres substances psychoactives. Les concentrations de prégabaline vont de 7,6 à 102 mg/L et sont compatibles avec concentrations létales retrouvées dans la littérature. Le profil des consommateurs est également similaire avec ceux de la littérature. La fréquence des poly-consommations, et notamment l’association avec les benzodiazépines et les opioïdes, doit être soulignée. Ces résultats illustrent la croissance du mésusage de la prégabaline et doivent alerter sur la fréquence et la sévérité des tableaux cliniques rencontrés en cas d’association avec les opioïdes, ainsi que sur la nécessité de rechercher systématiquement la prégabaline dans les prélèvements autopsiques.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04501247 , version 1 (12-03-2024)

Identifiants

Citer

C. Sastre, V. Baillif-Couniou, N. Fabresse, A. Ameline, P. Kintz, et al.. Pregabalin misuse: About seven cases of death in the region of Marseille. Toxicologie Analytique et Clinique, 2022, Toxicologie Analytique et Clinique, 34, ⟨10.1016/toxac.2021.12.006⟩. ⟨hal-04501247⟩

Collections

UNIV-LILLE
4 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More