Face aux risques littoraux, construire un récit commun d’aménagement grâce à un jeu sérieux (France-Québec) - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2024

Face aux risques littoraux, construire un récit commun d’aménagement grâce à un jeu sérieux (France-Québec)

Résumé

Le changement climatique, à travers le phénomène d’élévation du niveau de la mer, exerce déjà et va exercer encore plus dans l’avenir une pression importante sur les territoires littoraux urbanisés. Les risques d’érosion et de submersion étant en aggravation, l’aménagement de ces territoires est à repenser. Mais si le retrait – c’est-à-dire le déplacement des humains, du bâti et des équipements divers vers l’intérieur des terres – apparaît comme la solution la plus efficace pour soustraire ces enjeux urbains aux risques, il suscite de nombreuses résistances chez les différents acteurs. C’est tout particulièrement le cas chez les habitants. Une recherche nommée ARICO et cofinancée par l’ANR et le FRQ a permis à des chercheurs français et québécois de travailler sur cette question dans le sud du pays bigouden (Bretagne, France) et en Matanie (Québec, Canada). L’objectif principal de la recherche était, en associant chercheurs et acteurs locaux, d’élaborer des scénarios d’aménagement/d’adaptation pour ces deux zones menacées par la montée des eaux. Des processus de participation ont été développés, en France et au Québec, pour tenter de réduire la distorsion temporelle constatée dans les deux cas : à long terme tous les acteurs semblent d’accord sur le fait qu’il faudra réaménager le territoire en retirant les enjeux situés à l’arrière du trait de côte, mais à court terme il est difficile d’obtenir l’accord de ceux qui sont concernés en premier par ces changements. L’équipe ARICO a alors construit un jeu sérieux, nommé Littopia, d’abord dans le contexte français. Littopia est à la fois un jeu de rôles (habitants, élus, acteurs économiques, etc.) et de plateau (carte simplifiée d’un territoire soumis aux risques littoraux). Son objectif est, lors de chaque partie, de mobiliser deux équipes de 6 à 8 joueurs pour créer et comparer différents scénarios d’adaptation en fonction de 5 critères : l'équilibre budgétaire de la commune, la préservation des espaces naturels, le développement des activités économiques et la pérennité des infrastructures publiques, la sécurité des personnes et des biens et, enfin, le maintien d’une offre de logements accessibles à tous. Ce jeu sérieux est construit comme un outil du vivre-ensemble, il se veut un moyen pragmatique et accessible à tous pour produire un récit d’aménagement qui soit commun à l’ensemble des acteurs d’un même territoire. Du fait des différences importantes entre les contextes français et québécois d’un point de vue géographique, législatif, administratif et de traditions dans la concertation, une version différente est nécessaire pour le Québec. Elle est en cours de développement à partir de la version française. C’est ce double processus de construction du jeu des deux côtés de l’Atlantique, le déroulé et les résultats des premières parties organisées côté français que la communication se propose d’exposer. Le jeu représente un outil efficace pour que les acteurs des territoires littoraux menacés par le changement climatique se mettent en position d’enrichir leurs domaines de compétences et, surtout, de voir comment les intérêts particuliers pourraient être dépassés pour construire un projet commun. Notons qu’il est préférable que le jeu soit utilisé en amont de la proposition par la puissance publique d’un plan concret d’aménagement du territoire, quand toutes les possibilités sont encore ouvertes et les avis pas encore tranchés. Littopia appartient plus au registre des prémices de la concertation qu’à celui des outils de déblocage d’un dialogue déjà embourbé. Littopia offre 3 usages particuliers mais complémentaires. D’abord il possède un potentiel pédagogique pour transmettre des connaissances sur la gouvernance des risques côtiers. Ensuite il représente un outil de médiation incontestable permettant aux acteurs de territoires littoraux de dépasser leurs domaines de compétences et intérêts particuliers pour construire le bien commun. Enfin, il permet aux chercheurs d'identifier les freins et les leviers dans l'adaptation des territoires côtiers présents chez des publics variés. L'enquête de terrain préalable à l’élaboration du jeu a montré que si, à 30 ans, il existe un consensus chez les acteurs du littoral sur la nécessité de relocalisation pour échapper aux aléas littoraux, les divergences arrivent quand on cherche par quoi et qui commencer. Or les différentes parties jouées ont montré l'impossibilité de faire travailler dans la même partie les joueurs sur un projet à long terme et ensuite sur le meilleur chemin pour l’atteindre.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04605550 , version 1 (07-06-2024)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : hal-04605550 , version 1

Citer

Hervé Flanquart, Philippe Deboudt, Caroline Rufin-Soler, Christelle Audouit. Face aux risques littoraux, construire un récit commun d’aménagement grâce à un jeu sérieux (France-Québec). 25ème rencontres internationales en urbanisme de l'APERAU. Villes et territoires face à l'urgence climatique. Quelles transitions socio-écologique ?, Université Laval; UQAM; Université de Montréal, Jun 2024, Montréal (Québec), Canada. ⟨hal-04605550⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More