Contexte de normalisation, internet et tourisme - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2013

Contexte de normalisation, internet et tourisme

Résumé

Context of standardization, internet and tourism The acceleration of trade between the peoples and cultures, as part of one of the most characteristic developments of recent decades (late twentieth and early twenty-first century). Multiple contacts, both internationally and within countries, are deployed in the ceaseless flow of goods and men, and more dra matically, that of information, knowledge and communication the advent of the internet. tourism is seen to transform the sector and e-tourists choose, visit, buy their travel on official sites (see study ARTESI, 2005) be cause they trust them.Standards of tourismInternet has installed standardization process in all areas of society, economic, technological, sociocultural or even politics; tourism is experiencing a "normalization" of a particular kind. The tourist trade could be considered as a cross-cultural evolution (see Demorgon, 2005), as they tend logically to the homogenization of the world. Standardization of information technology and communication has changed our society to access unlimited potential to the same information, if not the same knowledge, except to consider precisely the differences in access between the north and South. But the sightseeing, are built in this direction most of the time. therefore, the internet does not in the field of tourism intercultural mediation (Wolton, 2007). Thus, standardization (ISO) in the field of information technology and electronics has regulated and homogenized tourist that steps are thereby regulated and adjusted to the widespread standardization of international trade. Tourism activity, governed by the standards imposed in all countries of the world as the formalities of customs security, to the standards of recreational facilities to the standards of accommodation and food, is represented today as an activity particularly organized, tagged and secure, knowing that new standards are being set up every year and many standardization projects are submitted regularly. Yet if these administrative standards, together with those images "Marketeer" powered tourist sites to visit countries boost cultural diversity, they promote-not necessarily a cross-cultural encounter.an issue of intercultural tourismThe standardization of international tourism standards can be found on the Internet, the first portal virtual tour of the receiving countries for international tourism, and seeps in the process of exposure of sites to be visited by tourists. But the divide between the north and South Westernized, developing, is already being felt in the tourism sector. travel, facilitated by the gap between the living and that of Western countries including the South and north africa, triggering a strong attraction for the first second. If tourism is an activity that generates multi-cultural encounters, the standardization of travel shows on the Internet, would jeopardize the operation of a scalable and effective intercultural communication in terms of games. thus, the "culture shock" (Camilleri, Cohen-emery, 2006) that generates the confrontation inherent in tourism, may be even more brutal and increased due to the voltage due to the manufacture and distribution of images built-oriented expectations of Western tourists and asked about a meeting "distorted", potentially disappointing for tourists and concern for locals.Functionalist methodology.to continue a study of functionalist sights of the city of Fez (Alemanno, Chari, 2011) where we show that they were going in the direction of a tourist economy at the expense of preservation of cultural particularities, we have made interviews with tour guides in the city of Fez to measure the gap between the representations that they are tourists from the people and places to visit and the reality of the latter. When sites offer images controlled by Moroccan officials, places to visit, they build fabulous performances and reassuring, but expected idealized likely to erase cultural diversity and the uniqueness of each culture. However, the functionalist approach does not allow understanding the representations and their mobilization. That's why we opted for interviews that reveal how the standard prevailing socio-tourism. and written communications indicate "hollow" a failure of the standardization process of tourism. the intercultural encounter generates more dimensions an "info-ethics", a "failed" in the preservation on intercultural education and redefined in terms of "deformations" mutual-assimilation and reconstructions in accomplishment. this study will highlight two ways of thought: how administrative standards may govern behavior and their potential emergence of other anthropological standardization process. Standards for tourist traveling on the safety and comfort of the tourists could stop at the threshold of the meeting "differences" left to the random curiosity of both parties carry intercultural exchange.Conclusion of a dialogical interculturalinternet and its potential for information submitted to standards including tourism, forcing us to lead a discussion on the info-ethics, based on respect for diversity (Kiyindou, 2009), other standard-setting process than the standard economy. This research fits into the current consideration of the preservation of cultural differences that place and respect the culture, diversity and complexity in the heart of intercultural. this would be based from the praxeological dimension of the concept of meeting and of the alteration (ardoino et al, 2001). thus, we are going in the direction in terms of iSeSCo and the speech of a. ottoman alywaijri (2008), which promotes dialogue between the South and northern and generally Muslim and Arab civilizations, colonialism after a painful and a West impregnated neo-capitalism. our research aims to contribute to meeting the challenge now being to allow the emergence of the cultural and civilizational, not a single model which just sends Westernism in fine reproduction as a single, deadly for identities of all.
L'accélération des échanges entre les peuples et les cultures, s'inscrit comme l'une des évolutions les plus caractéristiques de ces dernières décennies (fin du XXème et début XXième siècle). les contacts multiples, tant au niveau international qu'à l'intérieur des pays, se déploient dans l'incessante circulation des produits et des hommes, et de façon plus spectaculaire, celle de l'information, de la connaissance et de la communication par l'avènement d'internet. le tourisme voit se transformer son secteur et des etouristes choisissent, visitent, achètent leur voyage sur les sites officiels (cf. étude ARTESI, 2005) car ils leur font confiance.les normes du tourismeS'il est admis qu'internet a installé des processus de normalisation dans tous les domaines de la société, économique, technologique, socio-culturel ou bien même politique , le touristique connaît une " normalisation " d'un genre particulier. les échanges touristiques auraient pu être considérés comme une évolution interculturelle (cf. Demorgon, 2005), car ils tendent logiquement à l'homogénéisation du monde. la normalisation des techniques de l'information et de la communication a fait évoluer nos sociétés vers l'accès potentiel illimité aux mêmes informations, si ce n'est à la même connaissance, sauf à considérer justement, les différences d'accès entre les pays du nord et ceux du Sud. or les visites touristiques, se construisent dans ce sens la plus part du temps. Dès lors, internet n'assurerait pas dans le domaine du tourisme une médiation interculturelle (Wolton, 2007). ainsi, la normalisation (iSo), dans le domaine de l'informatique et de l'électronique n'a régulé et homogénéisé que les démarches touristiques qui s'en trouvent règlementées et s'ajustent à la normalisation généralisées des échanges commerciaux internationaux. l'activité touristique, régie par les normes imposées dans tous les pays du monde comme les formalités de sécurité douanière, en passant par les normes de loisirs aux normes d'infrastructures d'hébergement et de restauration, se représente de nos jours comme une activité particulièrement organisée, balisée et sécurisée, sachant que de nouvelles normes se mettent en place tous les ans et que de multiples projets de normalisations sont soumis régulièrement. Pourtant si ces normes administratives, conjuguées à celles des images " marketées " propulsées sur les sites touristiques des pays à visiter dynamisent la diversité culturelle, elles ne favorisent-pas nécessairement une rencontre interculturelle.Une problématique d'un tourisme interculturel.la standardisation des normes touristiques internationales se retrouve sur internet, premier portail de visite virtuelle des pays récepteurs de tourisme international, et s'infiltre dans le processus d'exposition des sites à visiter par les touristes. or la fracture entre les pays du nord, occidentalisés et ceux du Sud, en développement, se fait déjà sentir dans ce secteur touristique. les déplacements, facilités par l'écart entre le niveau de vie occidentale et celui des pays du Sud et notamment celui du Maghreb, déclenche une forte attraction touristique des premiers pour les seconds. Si le tourisme représente une activité génératrice de rencontres pluriculturelles, la standardisation des expositions touristiques sur internet, mettrait en péril le fonctionnement d'une communication interculturelle évolutive et efficace en termes de rencontres. Ainsi, le " choc culturel " (Camilleri, Cohen-emerique, 2006) qui génère la confrontation inhérente à l'activité touristique, peut être d'autant plus brutal et accru, en raison de la tension due à la fabrication et la diffusion d'images construites orientée vers l'attente des touristes occidentaux et questionne sur une rencontre " faussée ", potentiellement décevante pour les touristes et inquiétante pour les locaux.Une méthodologie fonctionnaliste.Afin de poursuivre une étude fonctionnaliste des sites touristiques de la ville de Fès (alemanno, Charai, 2011) où nous montrions qu'ils allaient dans le sens d'une économique touristique aux dépens d'une préservation des particularismes culturels, nous avons réalisé des entretiens avec les guides touristiques de la ville de Fès pour mesurer l'écart existant entre les représentations que ceux font les touristes de la population et des lieux à visiter et la réalité de ces derniers. Quand les sites proposent des images maîtrisées par des responsables marocains, des lieux à visiter, ils construisent des représentations mirifiques et rassurantes, atten dues mais idéalisées susceptibles de gommer la diversité culturelle et l'unicité de chaque culture. or la démarche fonctionnaliste ne permet d'appréhender les représentations et leur mobilisation. C'est pourquoi nous avons opté pour des entretiens qui révèlent combien la norme socio-touristique prévaut. les communications ainsi écrites indiqueraient " en creux " une ratée du processus de normalisation touristique. la rencontre interculturelle engendre de plus, une dimension " info-éthique ", une " ratée " dans la préservation relative à une éducation interculturelle et se redéfinie à l'aune des " déformations " mutuelles et des reconstructions-assimilations dans son accomplissement.Cette étude mettra en évidence deux voies de réflexions : sur la façon dont les normes administratives peuvent régir les comportements et sur leur potentiel d'émergence d'autres processus de normalisation anthropologiques. les normes de déplacements touristiques relatives à la sécurité et au confort des touristes pourraient s'arrêter au seuil de la rencontre " de différences ", laissée à la curiosité aléatoire des deux parties porteuses de l'échange interculturel.Conclusion sur une dialogique de l'interculturel.internet et son potentiel d'informations soumises à des normes notamment touristiques, nous oblige à conduire une réflexion sur l'info-éthique, fondé sur le respect de la diversité (Kiyindou, 2009), autre processus de normalisation supérieur à la norme économique. Cette recherche s'inscrit bien dans le courant de la prise en compte de la préservation des différences culturelles qui place le respect et la culture, de la diversité et de la complexité au cœur de l'interculturel. Celui-ci se fonderait à partir de la dimension praxéologique de la notion de rencontre et celle de l'altération (ardoino et alii, 2001). ainsi, nous allons dans le sens du point de vue de l'iSeSCo et du discours de a. othoman alywaijri (2008) qui promeut le dialogue entre les pays du Sud et ceux du nord et plus généralement des civilisations musulmanes et arabes, d'un après colonialisme douloureux et un occident imprégné de néocapitalisme. notre recherche tend à contribuer à faire face au défi, désormais en cours de laisser émerger les spécificités culturelles et civilisation nelles, et non pas un modèle unique dont l'occidentalisme ne renverrait in fine qu'à la reproduction d'un même, mortifère pour les identités de tous.
Fichier principal
Vignette du fichier
axe_4_colloque_cmn_alemanno_charai_v2.pdf (1.24 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-00826088 , version 1 (26-05-2013)
hal-00826088 , version 2 (22-07-2013)
hal-00826088 , version 3 (29-10-2013)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00826088 , version 2

Citer

Sylvie P. Alemanno, Zineb Charaï. Contexte de normalisation, internet et tourisme. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.310. ⟨hal-00826088v2⟩
705 Consultations
1195 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More