La structure des mucines conditionne les propriétés viscoélastiques des gels de mucus

Résumé : Le mucus représente la première ligne de défense innée chez les mammifères. Les mucines gélifiantes qui le constituent forment un réseau protéique au sein duquel coexistent des régions hydrophiles et hydrophobes. Il est maintenu par des interactions covalentes et réversibles qui définissent les propriétés rhéologiques du gel. Cette revue décrit la structure et les fonctions du mucus en se focalisant sur les interactions protéine-protéine, ou interactome, des mucines gélifiantes. Du fait de leur nature réversible et de leur dépendance vis-à-vis de l’environnement physico-chimique, le rôle des interactions de faible énergie n’est pas totalement compris. Cependant, ce type de liaisons constitue une cible thérapeutique prometteuse pour contrebalancer les anormalités du mucus observées dans les pathologies associées aux muqueuses.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [38 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-lille.fr/hal-02149310
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : mardi 25 juin 2019 - 15:34:38
Dernière modification le : mercredi 10 juillet 2019 - 13:50:36

Fichier

msc170059.pdf
Publication financée par une institution

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité 4.0 International License

Identifiants

Citation

Bastien Demouveaux, Valérie Gouyer, Mylene Magnien, Segolene Plet, Frederic Gottrand, et al.. La structure des mucines conditionne les propriétés viscoélastiques des gels de mucus. médecine/sciences, EDP Sciences, 2018, Medecine sciences, 34 (10), pp.806-812. ⟨10.1051/medsci/2018206⟩. ⟨hal-02149310⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45

Téléchargements de fichiers

55