Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Éduquer et punir

Résumé : Un trait caractéristique des établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM), nouvelles prisons réservées aux jeunes de 13 à 18 ans, réside dans l’injonc- tion faite aux surveillants pénitentiaires et aux éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) de travailler en binôme au sein des unités de vie qui composent la détention. Nous décrirons, dans un premier temps, comment ces éducateurs, plongés en milieu a priori hostile, doivent puiser dans différents registres moraux, éducatifs et pénologiques pour justifier, en pratique, leur présence en détention. Côté pénitentiaire, cette proximité renforcée avec les éducateurs risque de les cantonner encore davantage dans un pur rôle de garde, de « porte-clés ». Il s’agit alors pour eux d’imposer l’idée que le travail éducatif n’est pas l’apanage strict de leurs collègues PJJ, voire que, mutatis mutandis, ce sont eux les « vrais éduca- teurs ». Ils initient là un conflit de juridiction autour de l’acte d’éduquer, que nous détaillerons dans un deuxième temps. Dans un troisième temps, nous décrirons comment le système de sanction propre à l’EPM éclaire la suprématie des logiques sécuritaires en détention. En effet, d’un côté, si les surveillants peuvent mettre en avant la dimension éducative de la punition, c’est à la condition préalable de conser- ver le privilège de définir ce qui, en détention, est possible ou non, en empêchant notamment l’émergence de toute forme innovante ou alternative de résolution des conflits. De l’autre, les éducateurs sont pris en étau entre une logique de retrait consistant au mieux à dénoncer la manière dont le système de sanction serait par nature anti-éducatif, et une logique de réinvestissement éducatif consistant à affir- mer que le respect de l’ordre pénitentiaire, aussi arbitraire soit-il, est une étape indispensable du processus de responsabilisation du détenu, actualisant à nouveaux frais la vocation disciplinaire de l’institution carcérale.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02440467
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : mercredi 15 janvier 2020 - 11:03:02
Dernière modification le : mardi 24 mars 2020 - 13:24:18

Identifiants

Collections

Citation

Gilles Chantraine, Nicolas Sallée. Éduquer et punir. Revue française de sociologie, Presse de Sciences Po / Centre National de la Recherche Scientifique, 2013, Revue française de sociologie, 54 (3), pp.437-464. ⟨10.3917/rfs.543.0437⟩. ⟨hal-02440467⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

67