Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

La dynamique relationnelle de la concurrence

Résumé : La littérature sur les réseaux sociaux et le capital social oppose généralement deux principaux arguments. D’après l’argument des trous structuraux, les réseaux ouverts sont sources d’avantage concurrentiel, dans la mesure où ils stimulent la créativité et la capacité d’innovation. D’après l’argument de la clôture des réseaux, les réseaux fermés facilitent l’action collective, car ils favorisent le contrôle social, l’émergence de normes et la confiance. Pour dépasser cette opposition, je propose d’articuler la question du rendement du capital social à celle des sources de pouvoir. J’illustre cette proposition au moyen de trois exemples se rapportant à une grande entreprise de high-tech, un nouveau marché financier et des petites entreprises de différents corps de métier. Dans ces exemples de concurrence intra-ou interorganisationnelle, le rendement du capital social varie en effet selon le degré de contrôle des zones d’incertitudes.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-02563164
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : mardi 5 mai 2020 - 10:28:59
Dernière modification le : mercredi 6 mai 2020 - 01:49:15

Identifiants

  • HAL Id : hal-02563164, version 1

Collections

Citation

Catherine Comet. La dynamique relationnelle de la concurrence. Management et réseaux sociaux, Hermès, pp.193-201, 2008. ⟨hal-02563164⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

14