Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les hobos américains, au croisement des écritures

Résumé : Comment comprendre le lien entre les sans-abris d’aujourd’hui et les vagabonds de la fin du xixe siecle aux Etats-Unis ? La figure du hobo, icone culturelle americaine, se construit au tournant du xxe siecle a travers une hybridation des ecritures, au carrefour entre litterature, temoignage et sociologie. A travers un panorama des ecrits de et sur les vagabonds, de Josiah Flynt a Jack Kerouac, en passant par Jack London et Nels Anderson, cet article cherche a analyser la maniere dont le personnage du hobo est idealise, mythifie, s’eloignant progressivement aussi bien de la critique du capitalisme qu’il incarne a ses debuts que des realites de la vie des personnes a la rue depuis les annees 1970. A la « culture hobo » du debut du xxe siecle, caracterisee par des lieux (la Hoboheme analysee par Anderson), des pratiques et des engagements specifiques, se substitue une image de l’individu — masculin, blanc, heterosexuel — qui part sur la grand-route en quete d’aventure. Les determinants sociologiques et economiques de la condition du vagabond sont mis de cote ; le romantisme du personnage du hobo lui ote sa portee contestataire en meme temps qu’il relegue les sans-abris contemporains au statut de victimes.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03117473
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : jeudi 21 janvier 2021 - 11:15:35
Dernière modification le : mardi 13 juillet 2021 - 03:23:26

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Alice Beja. Les hobos américains, au croisement des écritures. Sociologie et Sociétés, 2016, Sociologie et sociétés, 48 (2), pp.77-94. ⟨10.7202/1037715ar⟩. ⟨hal-03117473⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29