Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Planifier la santé : une illusion technocratique ?

Résumé : Les principes et les instruments de la planification sanitaire des années 1950 sont de plus en plus contestés pour leur inefficacité, voire leurs effets pervers. Le plan Hôpital 2007, la suppression de la carte sanitaire puis la loi HPST ont fait de la concurrence – antinomique de la planification – le nouveau principe des politiques publiques. L’idéal d’un développement sanitaire piloté en fonction de besoins sanitaires objectivés par des disciplines comme la santé publique ou l’économie de la santé semble donc disqualifié. Les corps administratifs qui faisaient concrètement vivre l’idéal et la démarche de la planification connaissent un lent déclin au profit d’acteurs porteurs d’autres compétences et d’autres principes d’action. Cet article revient sur les facteurs de ce déclin. Pâtissant de la contestation néolibérale du « planisme » mais aussi et surtout des critiques montant au sein de la communauté planificatrice elle-même, la planification et ses acteurs ont dû affronter la concurrence d’autres lieux administratifs où se déploient de nouveaux savoirs et pouvoirs.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03166285
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : jeudi 11 mars 2021 - 11:04:27
Dernière modification le : vendredi 12 mars 2021 - 03:25:27

Identifiants

Collections

Citation

Frédéric Pierru. Planifier la santé : une illusion technocratique ?. Les Tribunes de la santé, 2012, Les Tribunes de la santé, 37 (4), pp.83-94. ⟨10.3917/seve.037.0083⟩. ⟨hal-03166285⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

4