Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Faut-il encore appeler Louise Michel la Vierge rouge ?

Résumé : À partir du surnom de Vierge rouge, durablement associé à Louise Michel, l’objectif de cet article est de retracer les itinéraires de la question sexuelle dans la célébrité et la postérité de cette figure anarchiste. Trois images constituent le fil directeur : vierge parce que déviante, vierge parce qu’exceptionnelle, vierge parce qu’éplorée et endeuillée. Ces différentes représentations de la sexualité (et de la virginité) de Louise Michel révèlent les stéréotypes sociaux autour du rôle des femmes et de leur place dans l’action politique.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03177515
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : mardi 23 mars 2021 - 11:16:29
Dernière modification le : jeudi 25 mars 2021 - 03:25:36

Fichier

chrhc-15593.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

Sidonie Verhaeghe. Faut-il encore appeler Louise Michel la Vierge rouge ?. Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, Association Paul Langevin, 2021, La Commune est vivante !, 148, pp.19-32. ⟨10.4000/chrhc.15593⟩. ⟨hal-03177515⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

20

Téléchargements de fichiers

53