Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Théorie de la mosaïque

Résumé : Dans un texte souvent cité, mais peu étudié pour lui-même, des Profugiorum ab ærumna libri III, Leon Battista Alberti compare l'invention littéraire à l'invention de la mosaïque: un architecte aurait récupéré les débris de matériaux précieux utilisés pour orner un temple et les aurait assemblés en forme de figures pour décorer le pavement. De même, l'écrivain humaniste ne crée pas ex nihilo ses idées mais utilise des fragments d'écrits anciens pour composer ses propres textes. Cet article a pour but de montrer que la mosaïque comme modèle d'invention pour Alberti s'appuie sur une culture visuelle fondée sur l'art de la mémoire et qu'elle s'applique tant à l'écriture qu'à l'architecture ou à la peinture. Mais le récit d'origine de la mosaïque par Alberti est lui-même une pure création. Comment comprendre ce texte où Alberti semble contredire sa théorie par son écriture même ?
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03206703
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : vendredi 23 avril 2021 - 14:42:01
Dernière modification le : samedi 24 avril 2021 - 03:27:48

Identifiants

  • HAL Id : hal-03206703, version 1

Collections

Citation

Thomas Golsenne. Théorie de la mosaïque. Albertiana, Société internationale Leon Battista Alberti et Olschki, 2018, Albertiana, XXI (1), pp.37-67. ⟨hal-03206703⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11