Le refus parental de soins: quelle collaboration entre l'institution hospitalière et l'autorité judiciaire? - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue générale de droit médical Année : 2019

Le refus parental de soins: quelle collaboration entre l'institution hospitalière et l'autorité judiciaire?

Résumé

Les décisions relatives à la santé du mineur relèvent de l’autorité parentale : les parents doivent consentir à l’hospitalisation de leur enfant, aux traitements préconisés par le médecin. Leur refus des soins est donc opposable au corps médical, sauf les cas où la loi transfère le pouvoir de décision au médecin.Dans les autres cas, la protection de la santé de l’enfant passe par une collaboration entre l’hôpital et l’autorité judiciaire. Plusieurs textes du droit de la protection de l’enfance peuvent fonder l’intervention judiciaire, mais la procédure la plus adaptée est assurément l’assistance éducative, de la compétence exclusive du juge des enfants, le parquet jouant un rôle essentiel.De ce tour d’horizon, il ressort que l’autorité parentale ne se laisse pas si facilement contourner : ni par le médecin dont le pouvoir de décider seul peut se révéler très lourd en matière de responsabilité, ni par le juge des enfants dont la compétence est strictement encadrée et la marge de manoeuvre limitée. Cet article est également l’occasion de rappeler les fondamentaux du droit de l’autorité parentale et du droit de l’assistance éducative.

Domaines

Droit
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03232431 , version 1 (21-05-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03232431 , version 1

Citer

Christine Desnoyer. Le refus parental de soins: quelle collaboration entre l'institution hospitalière et l'autorité judiciaire?. Revue générale de droit médical, 2019, 73, pp.109-127. ⟨hal-03232431⟩
29 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More