Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les difficultés de qualification et d'évaluation des préjudices corporels d'une victime. Éléments de réflexions sur la normativité de la nomenclature Dintilhac à partir de quatre arrêts de la Cour de cassation (Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 18-10276, Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 17-28716, Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 18-10277 et Cass. 2e civ., 7 mars 2019, n° 17-25855)

Résumé : La commission présidée par M. Dintilhac a établi en 2005 une nomenclature des postes de préjudices corporels des victimes pour répondre aux besoins des professionnels du droit et de la santé. Instrument d’évaluation commun, objectif et souple, cette nomenclature n’a pour autant pas enrayé le foisonnement contemporain des postes de préjudices invoqués par les victimes. Cette tendance inflationniste interroge sur la normativité de la nomenclature proposée par la commission Dintilhac et adoptée par les praticiens du droit et de la santé. Ce questionnement doit également se faire au prisme de la qualification des postes de préjudices, car si la nomenclature Dintilhac a clarifié la matière, elle n’a pas fait disparaître toute difficulté sur la détermination de l’étendue de certains postes de préjudices. L’article, en posant certains enjeux et questions gouvernant la matière, est ainsi l’introduction à la rédaction d’une rubrique bisannuelle sur le droit du dommage corporel dans cette revue.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille.fr/hal-03240805
Contributeur : Lilloa Université de Lille <>
Soumis le : vendredi 28 mai 2021 - 12:09:28
Dernière modification le : samedi 29 mai 2021 - 03:35:35

Identifiants

  • HAL Id : hal-03240805, version 1

Collections

Citation

Geoffroy Hilger. Les difficultés de qualification et d'évaluation des préjudices corporels d'une victime. Éléments de réflexions sur la normativité de la nomenclature Dintilhac à partir de quatre arrêts de la Cour de cassation (Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 18-10276, Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 17-28716, Cass. 2e civ., 13 décembre 2018, n° 18-10277 et Cass. 2e civ., 7 mars 2019, n° 17-25855). Revue générale de droit médical, Études hospitalières éditions, 2019, Revue générale de droit médical, 71, pp.167-182. ⟨hal-03240805⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12