E-pétition et dynamiques de mobilisation : une interaction à géométrie variable. Une étude de cas liés à l’environnement - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté Année : 2021

E-pétition et dynamiques de mobilisation : une interaction à géométrie variable. Une étude de cas liés à l’environnement

Résumé

We study the seven most important e petitions in number of signatures (more than 4,000) from the 1,034 online environmental petitions visible on the site lapetition.be (2nd Belgian French-speaking e-petition site). Access to this database gives us the opportunity to focus on the reality of the signatories’ behavior rather than on their discourses. While theoretically anyone could sign any petition, our research tends to show that people sharing the same territory will first add their signatures. We are trying to solve this enigma of the location of signatures, stressing the link between the territorialization factors, based on local networks, and the factors favoring the dissemination of signatures beyond the geographically close circle of petitioners (platform effect, social networks, national media). Our study shows the interweaving of local anchorage and diffusion processes from local signatories to geographically more distant signatories. The dynamic petitioners proceed, either by starting from a pre-existing local anchorage or by a form of attractiveness of petitions that passes through what we call a “platform effect”.
Notre objet porte sur les sept pétitions les plus importantes en nombre de signatures (plus de 4 000 signatures) issues des 1 034 pétitions en ligne relatives à l’environnement visibles sur le site lapetition.be (deuxième site d’e-pétitions belge francophone). L’accès à cette base de données nous offre la possibilité de nous attacher à la réalité des comportements des signataires plutôt qu’à leurs déclarations. Alors que théoriquement n’importe qui pourrait signer n’importe quelle pétition, nos recherches tendent à montrer que ce sont d’abord les personnes partageant un même territoire qui vont ajouter leurs signatures. Nous tentons de résoudre cette énigme de la localisation des signatures, en soulignant l’articulation entre les facteurs de territorialisation, fondés sur les réseaux locaux, et les facteurs favorisant une diffusion des signatures au-delà du cercle pétitionnaire géographiquement proche (effet plateforme, réseaux sociaux, médiatisation nationale). Notre étude montre l’imbrication de l’ancrage local et des processus de diffusion de signataires locaux vers des signataires géographiquement plus éloignés. Les dynamiques pétitionnaires procèdent soit en partant d’un ancrage local préexistant sur le terrain, soit par une forme d’attractivité des pétitions qui passe par un effet plateforme.
Fichier principal
Vignette du fichier
art1DPP1VFSI2P3A1B2H3N1T1G1M1mlMP2RM2mpFSps.pdf (648.21 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03242790 , version 1 (31-05-2021)
hal-03242790 , version 2 (22-12-2023)

Identifiants

Citer

Martine Legris, Regis Matuszewicz. E-pétition et dynamiques de mobilisation : une interaction à géométrie variable. Une étude de cas liés à l’environnement. Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, 2021, Participations - Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, 28, pp.47-79. ⟨10.3917/parti.028.0047⟩. ⟨hal-03242790v2⟩
86 Consultations
40 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More