Les manuscrits juridiques bolonais parmi les transferts artistiques au Trecento : de l’iconographie des ermites de saint Augustin au Bon gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Clio@Thémis : Revue électronique d'histoire du droit Année : 2021

Les manuscrits juridiques bolonais parmi les transferts artistiques au Trecento : de l’iconographie des ermites de saint Augustin au Bon gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti

Résumé

The challenge of this contribution is to identify the role played by the legal manuscripts illuminated in 14th century Italian art. The decorative programmes of these manuscripts, too often underestimated, are doubly interesting because they allow, on the one hand, to identify the dynamics of the processes of circulation and iconographic transfer, particularly fertile in Trecento, and, on the other hand, to reconstruct the richness of the visual culture of Italian lawyers in the 14th century. The article focuses mainly on the iconography of virtues, which experienced considerable growth in the 14th century in the context of communal regimes and mendicant orders, of which several legal manuscripts provide decisive clues to the process of invention and circulation. Particular attention is paid to three manuscripts produced in Bologna, namely the Digestum vetus preserved at the Bibliothèque nationale de France in Paris (Ms. Lat. 14339), the Novella sive commentarius in decretales epistolas Gregorii IX located at the Biblioteca Ambrosiana in Milan (Ms. B 42 inf), and the Digestum novum preserved at the Biblioteca Nacional de España in Madrid (Ms. M 197).
L’enjeu de cette contribution est de dégager l’apport des manuscrits juridiques dans le renouveau de l’iconographie des vertus dans l’art italien du xive siècle. Les programmes décoratifs de ces manuscrits, trop souvent mésestimés, sont doublement intéressants car ils permettent, d’une part, de dégager la dynamique des processus de circulation et de transfert iconographiques, particulièrement fertiles au Trecento, et, d’autre part, de reconstituer la richesse de la culture visuelle des juristes italiens au xive siècle qui repose autant sur la théologie scolastique que sur la littérature antique. L’article se concentre surtout sur l’image du gouvernement des vertus, qui connaît un essor considérable au xive siècle dans le contexte des régimes communaux et des ordres mendiants, dont plusieurs manuscrits juridiques apportent des indices déterminants sur les processus d’invention iconographique. Une attention toute particulière est consacrée à trois manuscrits produits à Bologne, à savoir le Digestum vetus conservé à la Bibliothèque nationale de France à Paris (Ms. Lat. 14339), le Novella sive commentarius in decretales epistolas Gregorii IX se trouvant à la Biblioteca Ambrosiana à Milan (Ms. B 42 inf), et le Digestum novum conservé à la Biblioteca Nacional de España à Madrid (Ms. M 197).
Fichier principal
Vignette du fichier
cliothemis-1839.pdf (1.62 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Licence : CC BY NC SA - Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales

Dates et versions

hal-03548389 , version 1 (12-04-2023)

Identifiants

Citer

Bertrand Cosnet. Les manuscrits juridiques bolonais parmi les transferts artistiques au Trecento : de l’iconographie des ermites de saint Augustin au Bon gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti. Clio@Thémis : Revue électronique d'histoire du droit, 2021, 21, ⟨10.35562/cliothemis.1839⟩. ⟨hal-03548389⟩
44 Consultations
20 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More