On the ‘Global Sand Crisis’: From Capital Accumulation to Ecological Planning - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Journal of Illicit Economies and Development Année : 2022

On the ‘Global Sand Crisis’: From Capital Accumulation to Ecological Planning

Résumé

Against the common perception of sand as an abundant, even inexhaustible material, the idea of a ‘global sand crisis’ has emerged as a public issue over the past decade. A 2014 report published under the patronage of the UNEP, followed by a more comprehensive publication in 2019, has been central to this process. By raising awareness of a two-fold problem, an unexpected risk of sand shortage on the one hand, and the harmful environmental impact of (illegal) sand mining on the other, these somewhat ‘official’ documents have strongly influenced the dominant framing of the issue, in the media and even in the scientific literature. This article shows that, despite its merits, this dominant framing is incomplete, if not skewed. Emphasising the consequences at the expense of the causes, it overlooks social as well as geopolitical relationships, hardly relating sand overconsumption to the dynamics of capital. Relatedly, it conveys a legalistic viewpoint disregarding that at the root of the problem lies the commodification of natural resources, that is, the regular, legitimate economic system.
Contre la perception courante du sable comme un matériau abondant, sinon inépuisable, l’idée d’une « crise mondiale du sable » s’est imposée comme un problème public au cours de la dernière décennie. Un rapport de 2014 publié sous le patronage du PNUE, suivi cinq ans plus tard d’une publication plus complète, a été au cœur de ce processus. En faisant prendre conscience d’un double enjeu — risque inattendu de pénurie de sable, d'une part, impact environnemental néfaste de l’exploitation (illégale) du sable, de l'autre —, ces documents « officiels » ont fortement influencé le cadrage dominant de la question, dans les médias et même la littérature scientifique. Cet article montre qu'en dépit de ses mérites ce cadrage est incomplet, voire biaisé. Mettant l’accent sur les conséquences au détriment des causes, il néglige les rapports sociaux et les relations géopolitiques, ne reliant guère la surconsommation de sable à la dynamique du capital. De plus, il véhicule un point de vue légaliste qui néglige le fait qu’à la racine du problème se trouve la marchandisation des ressources naturelles, c’est-à-dire le système économique normal et légal.
Fichier principal
Vignette du fichier
123-1757-1-PB.pdf (500.51 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-03919857 , version 1 (03-01-2023)

Licence

Paternité

Identifiants

Citer

Grégory Salle. On the ‘Global Sand Crisis’: From Capital Accumulation to Ecological Planning. Journal of Illicit Economies and Development, 2022, Journal of Illicit Economies and Development, 4 (3), pp.382-389. ⟨10.31389/jied.123⟩. ⟨hal-03919857⟩

Collections

CNRS UNIV-LILLE
22 Consultations
12 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More