ACTIFPARK, programme d’éducation thérapeutique à l’activité physique adaptée à un stade débutant de la maladie de Parkinson : résultats préliminaires chez 16 patients - Université de Lille Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2019

ACTIFPARK, programme d’éducation thérapeutique à l’activité physique adaptée à un stade débutant de la maladie de Parkinson : résultats préliminaires chez 16 patients

Résumé

Introduction Une activité physique régulière est recommandée au cours de la maladie de Parkinson. Elle nécessite une modification des habitudes de vie qui peut être facilitée par l’éducation thérapeutique. Objectifs Évaluer la faisabilité et l’impact d’une éducation à l’activité physique sur la stabilité posturale, d’endurance cardio-vasculaire et d’activité physique quotidienne chez des patients débutant la maladie de Parkinson. Patients et méthodes Le programme ACTIFPARK s’adresse à des patients dont le diagnostic remonte à moins de 3 ans et comprend une visite d’évaluation (actimétrie sur 7jours, épreuve d’effort sous-maximale, évaluation sur plateforme de posturographie), 3 séances éducatives collectives (théorie et pratique) réalisées sur 3 semaines, portant sur la réadaptation à l’effort, le travail de l’équilibre et le renforcement musculaire, et une séance de consolidation à 3 mois. L’évaluation est répétée 3 mois après la dernière séance. Résultats Seize patients ont participé au programme entre septembre 2017 et juin 2018. Suite à la participation, le temps passé en activité physique modérée à intense a augmenté (25,6±18,7 vs 30±18,1min/j, p<0,05). Lors de l’épreuve d’effort, la fréquence cardiaque était plus basse pour les paliers de 50W, 90W et 110W. La stabilité posturale était améliorée (functional reach test : 26,7±5,8 vs 30,3±7,4cm, p<0,05). Discussion Cette étude préliminaire permet de démontrer la faisabilité et l’intérêt d’un programme court d’éducation à l’activité physique incluant une pratique en groupe chez des patients parkinsoniens à un stade débutant de la maladie. Si les résultats sont satisfaisants, l’absence de groupe contrôle ne permet pas de conclure définitivement en termes d’efficacité et incite à proposer une étude prospective contrôlée randomisée. Conclusion L’éducation thérapeutique à l’activité physique au stade débutant de la maladie de Parkinson semble efficace pour entraîner une modification des habitudes de vie 3 mois après la fin du programme.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04050503 , version 1 (29-03-2023)

Identifiants

Citer

Simon Dordain, Jean-Philippe Caron, Patrice Holvoet, Serge Berthoin, Anne Blanchard-Dauphin, et al.. ACTIFPARK, programme d’éducation thérapeutique à l’activité physique adaptée à un stade débutant de la maladie de Parkinson : résultats préliminaires chez 16 patients. Journées de Neurologie de Langue Française, Société Française de Neurologie, Apr 2019, Lille, France, France. ⟨10.1016/j.neurol.2019.01.277⟩. ⟨hal-04050503⟩
15 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More