Environnement de travail, symptômes dépressifs et sentiment de désespoir : étude auprès de salariés - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Le travail humain Année : 2016

Environnement de travail, symptômes dépressifs et sentiment de désespoir : étude auprès de salariés

Résumé

In France, suicide is considered a major public health problem since the 1990s. During the same period, researchers began to explain that suicides largely due to work were considerably growing in France. Nevertheless, only a few empirical studies deal with the theme. The current study analysed possible links between clinical factors (depressive symptoms, feelings of hopelessness) and work factors, including work characteristics (i.e., decision latitude, demands, social support, efforts, rewards, over-commitment), relations (harassment), and work-related psychological factors (basic needs satisfaction at work, burnout). For the study, employees from different sectors completed a self-report questionnaire. Depressive symptoms were linked to low extrinsic rewards, over-commitment at work, harassment at work, and emotional exhaustion. Feelings of hopelessness were linked to efforts, low intrinsic rewards, over-commitment at work, low satisfaction of the need of competencies at work, and low personal accomplishment at work. The discussion considers these factors as indicators for mental health and suicide prevention in a work environment.
En France, le suicide est considéré comme un problème de santé publique majeur depuis les années 1990. Au même moment, plusieurs auteurs ont commencé à souligner un accroissement de suicides dont la cause serait majoritairement liée au travail. Cependant, peu d’études empiriques ont été déployées. Cette étude analyse les liens éventuels entre des facteurs cliniques (symptômes dépressifs, sentiment de désespoir) et des éléments de l’environnement de travail, aux niveaux des caractéristiques du travail (i.e., latitude décisionnelle, soutien social au travail, efforts, récompenses), des relations (harcèlement moral au travail) et des facteurs psychologiques reliés au travail (satisfaction des besoins fondamentaux au travail, épuisement professionnel). Les données, récoltées au moyen d’un questionnaire auto-administré auprès de salariés de différents secteurs d’activité, ont mis en évidence des liens entre d’une part, des symptômes dépressifs et d’autre part, de faibles récompenses extrinsèques, un surinvestissement, des actes pouvant relever d’un harcèlement moral au travail et un épuisement émotionnel. De plus, des liens ont été relevés entre d’une part, un sentiment de désespoir et d’autre part, des efforts élevés, de faibles récompenses intrinsèques, une faible satisfaction du besoin de compétences au travail et un faible sentiment d’accomplissement personnel au travail. Les résultats invitent à considérer ces facteurs comme des pistes à privilégier dans un environnement de travail pour prévenir la santé mentale et le suicide.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04083223 , version 1 (27-04-2023)

Identifiants

Citer

Caroline Nicolas, Pascale Desrumaux, Monique Séguin, Guy Beauchamp. Environnement de travail, symptômes dépressifs et sentiment de désespoir : étude auprès de salariés. Le travail humain, 2016, Le travail humain, 79 (2), p. 125-146. ⟨10.3917/th.792.0125⟩. ⟨hal-04083223⟩
23 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More