Gynécomastia. Management of diagnosis and therapy. Apropos of 148 cases - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Annales de Chirurgie Plastique Esthétique Année : 2022

Gynécomastia. Management of diagnosis and therapy. Apropos of 148 cases

Résumé

Gynecomastia is the most frequently breast lesion in males. 148 patients (mean age 24,7 years) operated in our department were reviewed with a mean follow-up of five years. Gynecomastia occurred most frequently during puberty (77,7 %), was bilateral (86,5%) and idiopathic (89,9%). The size of the enlargement was evaluated according to Simon's-classification based on breast-volume and skin-redundancy. 17 (11,5%) stage 1, 77 (52%) stage 2A, 32 (21,6%) stage 2B, 22 (14,9%) stage 3. Clinical examination and mammography determined the consistency of gynecomastia: adipose or firm. 4 different surgical managements were used: 17 (11,5%) subcutaneous mastectomies, 4 (2,7%) liposuctions, 110 (74,3%) liposuctions associated with subcutaneous mastectomy, 17 (11,5%) total mastectomy. All techniques gave good morphologic results. Nonetheless, the authors recommend the combination «liposuction and subcutaneous mastectomy», as this technique presents many advantages: small intraoperative blood loss, good skin redraping, short hospital stay, complete histologic examination of the material removed.
La gynécomastie est la déformation mammaire la plus fréquemment retrouvée chez les hommes. 148 patients (âge moyen 24,7 ans) opérés dans notre service ont été revus avec un recul moyen de 5 ans. La gynécomastie était le plus souvent apparue en période pubertaire (77,7 %), bilatérale (86,5 %) et idiopathique (89,9 %). Son importance était évaluée selon la classification de Simon, basée sur le volume glandulaire mammaire et l’excès cutané. Dix sept (11,5 %) stades 1, 77 (52 %) stades 2A, 32 (21,6 %) stades 2B et 22 (14,9 %) stades 3 ont été recensés. L’examen clinique associé à un examen d’imagerie, le plus souvent une échographie mammaire, ont permis de déterminer la consistance de la gynécomastie : adipeuse ou ferme. Quatre prises en charge chirurgicales différentes ont été réalisées : 17 (11,5 %) mastectomies sous-cutanées, 4 (2,7 %) lipoaspirations, 110 (74,3 %) lipoaspirations associées à une mastectomie sous-cutanées, 17 (11,5 %) mastectomies totales. Toutes les techniques ont donné de bons résultats morphologiques. 2 patients ont nécessité une reprise pour insuffisance de résultat. Les auteurs recommandent l’association «lipoaspiration et mastectomie sous-cutanée» pour de nombreux avantages : pertes sanguines limitées en peropératoire, redrapage cutané satisfaisant, courte durée d’hospitalisation, examen histologique du matériel prélevé
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04099592 , version 1 (17-05-2023)

Identifiants

Citer

B. Ngô, L. Barry, A. Bonte, A. Belkhou, C. Calibre, et al.. Gynécomastia. Management of diagnosis and therapy. Apropos of 148 cases. Annales de Chirurgie Plastique Esthétique, 2022, Annales de Chirurgie Plastique Esthétique, 67 (5-6), pp.382-392. ⟨10.1016/j.anplas.2022.07.023⟩. ⟨hal-04099592⟩

Collections

UNIV-LILLE
8 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More