La mécanique à ciel ouvert. Un travail de subsistance dans les quartiers populaires - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Métropolitiques Année : 2019

La mécanique à ciel ouvert. Un travail de subsistance dans les quartiers populaires

Résumé

The informal activities of street mechanics observed by Collectif Rosa Bonheur in northern France attest to a much larger subsistence economy at the margins of employment. According to this research collective, the spatial anchoring of these activities, on the borderline of informality, invites us to consider spaces that are often perceived as peripheral and relegated as “working-class centralities.”
Les activités informelles de mécanique de rue observées par le Collectif Rosa Bonheur à Roubaix témoignent d’une économie de subsistance bien plus vaste aux marges de l’emploi. L’ancrage spatial de ces activités situées à la frontière de l’informalité invite selon ces chercheur·e·s à considérer comme des « centralités populaires » des espaces souvent perçus comme périphériques et relégués.
Fichier principal
Vignette du fichier
pdf_met-rosabonheur.pdf (123.68 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04112880 , version 1 (13-06-2023)
hal-04112880 , version 2 (16-06-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04112880 , version 2

Citer

Collectif Rosa Bonheur, Jose Calderon Gil, Blandine Mortain, Juliette Verdiere, Cécile Vignal, et al.. La mécanique à ciel ouvert. Un travail de subsistance dans les quartiers populaires. Métropolitiques, 2019, Métropolitiques.eu. ⟨hal-04112880v2⟩
34 Consultations
20 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More