Enfants et écrans durant les six premières années de la vie à travers le suivi de la cohorte Elfe - Université de Lille Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Culture études Année : 2022

Enfants et écrans durant les six premières années de la vie à travers le suivi de la cohorte Elfe

Résumé

The subject of children’s relationship with screens tends to incur suspicion and the proffering of educational advice in equal measure, in both cases stressing the concomitant risks of addiction, illness and deviant behaviour. The old moral panic about television has now been upgraded to include fears about digital technology.This study is a four-year continuation of the analysis of the birth cohort of the French longitudinal ELFE study into young children’s screen time habits (from birth to the age of two). The ELFE panel has been following 18,000 children born in 2011, creating a national picture of household screen usage and the frequency of children’s exposure to various screens.By the age of five and a half, screens feature in all children’s daily lives and single-screen consumption (i.e. television) has become a falling trend in the face of a multi-screen world, in which television nevertheless remains central. However, during the first six years of their lives, children’s relationships with television and digital screens such as computers, tablets and smartphones are now quite different, indicating a divergent appropriation of educational norms depending on such factors as class, family structures, educational practices and the way their own parents relate to screens.
Le rapport des enfants aux écrans suscite autant de suspicions que de conseils éducatifs, insistant dans les deux cas sur les risques d’addictions, de développements de pathologies ou de comportements déviants. Aux paniques morales anciennes sur la télévision s’ajoutent désormais celles qui portent sur le numérique. Le présent travail prolonge de quatre ans l’analyse des temps passés devant les écrans par des enfants en bas âge (de la naissance à l’âge de 2 ans) à partir de la cohorte de naissance de l’étude longitudinale française (Elfe). Constituée d’un panel de 18 000 enfants nés en 2011, elle décrit, à l’échelle nationale, l’équipement des foyers et la fréquence d’exposition des enfants aux différents écrans. À 5 ans et demi, les écrans sont présents dans le quotidien de tous les enfants et la consommation d’écran unique (celui de la télévision) diminue au profit d’un monde multi-écrans, dans lequel la télévision demeure centrale. Les rapports des enfants à la télévision et aux écrans numériques (ordinateur, tablette, smartphone) se distinguent toutefois nettement durant les six premières années de la vie, ce qui témoigne d’une appropriation différente des normes éducatives selon les milieux sociaux, les configurations familiales, les pratiques éducatives ou les rapports aux écrans des parents eux-mêmes.

Domaines

Sociologie
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04115096 , version 1 (02-06-2023)

Identifiants

Citer

Kevin Diter, Sylvie Octobre. Enfants et écrans durant les six premières années de la vie à travers le suivi de la cohorte Elfe. Culture études, 2022, Culture études, N° 7 (7), p.1-40. ⟨10.3917/cule.227.0001⟩. ⟨hal-04115096⟩

Collections

UNIV-LILLE
12 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More